Pas d'image
Alors que le préfet devrait procéder dans quelques jours, voire quelques semaines tout au plus, à l'expulsion du squat de Roms installé rue des sports à Vénissieux dans un ancien bar-restaurant, le maire refuse d'être jugée responsable de cette expulsion. Elle nous a écrit, vendredi, nous demandant de corriger notre article intitulé "Picard expulse à la mauvaise adresse".
Pas d'image
Le 1er novembre débutera le dispositif d’hébergement hivernal, ouvert jusqu’au 31 mars 2015. Cette année, la capacité d’accueil est en hausse de 25 %, avec 3 230 places permanentes et 1 550 places en hébergement d’urgence.
Pas d'image
Depuis la fin du mois d’août, un camp de Roms installé à l’entrée de la ville de Bron fait des mécontents au sein du conseil municipal mais également chez les habitants.
Le faux chantier de la place Gabriel Péri
En plus d’une présence quotidienne de la Police nationale, quatre médiateurs parcourent depuis mardi la place Gabriel-Péri pour trouver une solution aux problèmes de vente à la sauvette.
Roms Vaise 1062 Tim
Le 27 août dernier, 14 Roms de nationalité roumaine ont été évacués du terrain qu’ils occupaient, rue de Saint-Cyr, dans le 9e arrondissement.
Le faux chantier de la place Gabriel Péri
Place Gabriel-Péri, les hauts grillages verts ont disparu. Retirés entre mardi soir et mercredi matin. La mairie d’arrondissement invoque des problèmes de circulation, depuis la rentrée. “L’espace était trop rétréci, notamment pour les usagers du métro et du tramway”, nous explique Myriam Picot, la maire. Une dame a récemment fait une chute à cause de ces barrières.
Le faux chantier de la place Gabriel Péri
Nathalie Perrin-Gilbert, maire du 1er arrondissement, et André Gachet, élu de ce même arrondissement, nous ont adressé une tribune libre dans laquelle ils reviennent sur l'épisode du "faux chantier" de la place Gabriel Péri. Les élus du Gram dénoncent “un mode de gestion de l’espace public réduit à une présence policière et un seul objet : “faire partir” vers un ailleurs imprécis des publics jugés indésirables”.
Le faux chantier de la place Gabriel Péri
Il n'y a pas que dans la majorité socialiste que l'installation d'un faux chantier crée un malaise. Saïdi-Ali Chellali, conseiller UMP du 7e, demande à la maire d'arrondissement de régler humainement le problème des Roms avant de réaménager la place.
Le faux chantier de la place Gabriel Péri
Fin juillet, place Gabriel-Péri, devant le McDo et le Casino, ont fleuri d'étranges grillages verts. Hauts de plus de 2 mètres, les pieds dans des blocs de béton, ils interdisent l’accès à un espace pourtant vide. Aucune déclaration de travaux n'y est punaisée. Mais, dans l’esprit de la Ville de Lyon, ils ont une utilité cachée : endiguer l’attroupement de Roms sur la place.
Pas d'image
Les réactions se suivent suite à la destruction du bidonville de Bron vendredi dernier par les forces de police. La réinstallation des Roms qui l'habitaient aux portes de la ville est à mettre au compte de la maire PS, Annie Guillemot, selon Yann Compan de l'UMP.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 9 10 11