La police a procédé hier à l’expulsion de familles d’un bâtiment quai Saint-Vincent. Une procédure de "péril en urgence" inhabituellement émise par la Métropole de Lyon, qui laisse à la rue plus de la moitié d'entre elles, dont des personnes fragiles. Au mois d’août, nourrissons, enfants en bas âge, femmes enceintes et personnes âgées ne vont pas tous bénéficier d’un relogement d’urgence.
Une famille de Roumanie installée dans un ancien parking de Vaise © Tim Douet
Venus principalement des Balkans et de pays de l’Est comme la Roumanie, plusieurs centaines de migrants ont élu domicile dans des squats et bidonvilles de la métropole. Ces “micro-sociétés” cachent une réalité très disparate.
évacuation camp de roms villeurbanne 2016
145 personnes, dont 93 adultes et 52 mineurs ont été évacués ce matin du campement installé près du pont Raymond-Poincaré, à Villeurbanne.
Congrès FN 2014 Lyon Marine Le Pen
Le maire de la commune de Fontaine, en Isère, a demandé à Franck Sinisi de s'excuser pour ces propos choquants tenus en conseil municipal.
Incendie entrepôt Roms Villeurbanne
Un entrepôt désaffecté de Villeurbanne dans lequel s’étaient installés une centaine de Roms a pris feu hier soir. Après l’intervention des pompiers, deux agents de sécurité privée étaient chargés de sécuriser les lieux pour empêcher les familles de se mettre en danger en tentant de récupérer leurs affaires.
Pas d'image
Alors que plusieurs familles nomades installées sur le parking attenant au parc n'avaient plus accès à l'eau depuis plusieurs semaines, les robinets du jardin ont été rouverts vendredi, pour être refermés le lendemain.
Pas d'image
La maire du 1er arrondissement de Lyon a saisi le défenseur des droits après que les fontaines du jardin des Chartreux ont été coupées par la ville de Lyon suite à l'installation des familles "nomades" dans le quartier.
roms_0011
À 7h30 jeudi matin, des dizaines de CRS sont intervenus pour expulser 54 Roms avenue Roger-Salengro.
Michel Delpuech
Le troisième recours en référé de l'Association Chapoly, qui s'oppose à l'installation d'un village d'insertion par l'école et l'emploi (I2E) pour 80 Roms à Saint-Genis-les-Ollières, a été rejeté ce mercredi par le tribunal administratif de Lyon.
Michel Delpuech
La colère gronde à Saint-Genis-les-Ollières depuis l'annonce de la construction d'un village d'“insertion par l'école et l'emploi” (I2E) pour 80 Roms. Une installation qui ne passe pas pour certains habitants de la ville, le maire en tête, qui manifesteront ce soir à 19H30 sur le site de Chapoly.

Posts navigation

1 2 3 4 9 10 11