Pas d'image
Dans cette nouvelle chronique, l’arrière du LOU Rugby revient sur sa nouvelle blessure aux ischio-jambiers, contractée fin décembre, et son rôle au sein du vestiaire lyonnais.
Pas d'image
Une période animée et riche en événements. Lors de cette chronique, Maxime Gonalons revient sur son mois écoulé entre les deux derbys gagnés contre Saint-Étienne, sa sélection en équipe de France et sa blessure au mollet droit qui le tient éloigné des terrains. Le milieu de terrain relativise et souhaite vite retrouver le chemin de la compétition.Lire aussi : Les chroniques d'Edwin Jackson et Romain Loursac
Pas d'image
Edwin Jackson est en forme olympique en ce début de saison. Si forcément depuis l’arrivée de Tony Parker et Ronny Turiaf, l’ASVEL est plus mise en lumière dans les médias, le natif de Pau n’en oublie pas pour autant de répondre présent pour sa chronique. Confessions d’un joueur attachant et haut en couleur.Lire aussi : les chroniques de Maxime Gonalons et Romain Loursac
Pas d'image
Après une longue blessure aux ischio-jambiers, Romain Loursac a enfin disputé son premier match de Top 14 le week-end dernier. Avec 12 points et une victoire à la clef. Dans sa deuxième chronique, l’arrière du LOU revient également sur l’épidémie de parotidite qui touche le club lyonnais. Non sans humour.Lire aussi : La chronique de Maxime Gonalons / La chronique d'Edwin Jackson
Pas d'image
Détendu et souriant, Maxime Gonalons, à la sortie d’un entraînement, n’a pas manqué de venir à notre rencontre afin de nous narrer sa vie de footballeur de l’intérieur. Dans cette première chronique, le jeune milieu de terrain revient sur son probant début de saison avec son club de toujours. Le natif de Vénissieux évoque également sa première présélection en équipe de France.Lire aussi : La chronique d'Edwin Jackson / La chronique de Romain Loursac
Pas d'image
Pour cette deuxième chronique, c’est l’arrière de l’ASVEL Edwin Jackson qui s’y colle. Après une saison dernière mouvementée, la Green Team dont Tony Parker est le vice-président souhaite faire peau neuve. Exit les ego et les caprices de stars et place désormais à une ASVEL plus humble et plus proche de ses supporters. Edwin Jackson, 22 ans, incarne à merveille ce changement de cap.Lire aussi : la chronique de Romain Loursac
Pas d'image
Chaque vendredi, un acteur d’un des trois clubs phares de la région lyonnaise, Maxime Gonalons pour l’OL, Edwin Jackson pour l’ASVEL et Romain Loursac pour le LOU, se confiera sur lyoncapitale.fr. Une chronique régulière, où à tour de rôle, les sportifs narreront leur mois écoulé, en toute intimité. Carnet de bord.
Pas d'image
PORTRAIT - L’arrière du LOU Rugby Romain Loursac, 25 ans, va découvrir le Top 14 l'an prochain. Parallèlement, il termine sa sixième année de médecine et s’apprête à passer le concours d’internat. Portrait d’un sportif de haut niveau, mais pas que.
Pas d'image
Larges vainqueurs d’Aurillac (33-8), les rugbymen lyonnais ont fait un pas de plus, samedi après-midi, vers le Top 14. Avant le match d’Albi, dimanche, ils comptent 12 points d’avance sur leur premier poursuivant, à huit matchs du terme de la saison régulière. Un gouffre.
Pas d'image
Lundi soir avait lieu au Transbordeur la traditionnelle cérémonie des Lions du sport organisée par la ville de Lyon et les médias lyonnais TLM et Hit and Sport. Le gardien de l'Olympique Lyonnais, Hugo Lloris, a été désigné sportif lyonnais de l'année 2010. Il a devancé l'arrière du LOU Rugby Romain Loursac et la joueuse et capitaine de l'OL féminin Laura Georges.

Posts navigation

1 2