Commissariat de Vénissieux © Tim Douet
Six ans, deux juges d’instruction et quelques faux témoignages après le lancement de l’enquête sur l’affaire dite des ripoux de Vénissieux, le parquet a abandonné l’immense majorité des chefs d’accusation de corruption. Une seule persiste, pour des faits minimes. Pas d’affaire Neyret bis, donc. Mais une question en suspens : pourquoi avoir lancé un tel chantier judiciaire pour si peu ?
Le commissariat de Vénissieux © PHOTOPQR MaxPPP
Partie sur les chapeaux de roue sur la base de dénonciations anonymes à la crédibilité douteuse, l’affaire dite de la Bac de Vénissieux, dans laquelle sont cités sept fonctionnaires, demeure engluée dans les tréfonds du palais de justice de Lyon.