Pas d'image
EXCLUSIF – Trois personnes sont actuellement en garde à vue dans les locaux de l’Hôtel de police de Lyon dans le cadre de l’affaire Rhônexpress.
Pas d'image
EXCLUSIF - D’après nos informations, confirmées par une source policière, le siège de la société d’Yvan Patet, le groupe EM2C, a été perquisitionné mercredi par les enquêteurs de la brigade financière de Lyon. Les policiers cherchent à comprendre les raisons d’une transation financière révélée par Lyon Capitale dans son numéro du mois de juillet : un chèque de 29 900 euros établi à l’ordre de Yann Gaillard, personnage central de l’affaire Rhônexpress.
Pas d'image
RÉVÉLATIONS - Lyon Capitale révèle un document exclusif qui intéresse de très près la justice dans l'affaire Rhônexpress. Un chèque de plusieurs dizaines de milliers d'euros dont nous avons obtenu une copie semble alimenter le soupçon du juge d'instruction lyonnais Philippe Duval-Molinos qui conduit l'enquête.
Pas d'image
L’affaire Rhônexpress revient sur le devant de la scène judiciaire et médiatique. Pour rappel, cette affaire à tiroirs, révélée par Lyon Capitale, impliquait à la fois Michel Mercier, le président du Conseil Général du Rhône, et Guy Mathiolon, l’ancien président de la CCI de Lyon.
Pas d'image
Avec l'hyper-fréquence de T3 pour desservir le Grand Stade, les trente routes adjacentes risquent la paralysie les soirs de matches. Les barrières au passages à niveau promettent alors de faire l'essuie-glace. Le collectif Carton rouge mène ce mardi soir un happening.
Bernard Rivalta© tim doue copie
Les trois titres de presse ont été pris à parti par Bernard Rivalta, le patron du groupe PS au Conseil général, au sujet de l'affaire Rhônexpress. Alors que le Parti socialiste est à un cheveu de reprendre le Département à Michel Mercier, la sortie n'a pas été franchement appréciée dans les rangs de la gauche.
carte T3
Le Sytral a adopté ce jeudi la réalisation d'un barreau de tram permettant à T3 de desservir OL Land. Mais les estimations de trafic semblent surestimées et laissent craindre une hyper-fréquentation des voies, partagées avec Rhônexpress. Sur la défensive, le président du Sytral a balayé les commentaires et les calculs "à deux balles" de son opposante Verte, Béatrice Vessiller.
Richard Llung
Podcast. Richard Llung revient à notre micro sur les dossiers chauds du conseil général : le rôle de Michel Mercier dans l’affaire Rhônexpress, classée sans suite après sa nomination au poste de Garde des Sceaux, la réforme des collectivités territoriales qui selon lui assèche les départements. Cet élu socialiste de Villeurbanne réagit aussi à l’annonce de la candidature de Ségolène Royal pour les primaires du PS. Un entretien à écouter et/ou à télécharger.
Pas d'image
Podcast. Philippe Cochet, député-maire de Caluire et président de l'UMP dans le Rhône, le dit : "je suis un Rhodanien heureux". Les raisons de son enchantement : le remaniement ministériel et les promotions de Nora Berra et de Michel Mercier. Même l'affaire Rhônexpress qui concerne Michel Mercier, ministre lyonnais de la Justice, ne douche pas son euphorie : "C'est un pétard mouillé, un bon sujet journalistique mais sur le fond, il n'y a rien. Connaissant sa rigueur morale, il n'aurait jamais accepté cette fonction s'il avait un doute". Il dénonce aussi la machine à broyer les hommes politiques en citant l'affaire Woerth/Bettencourt. Un entretien à écouter et/ou à télécharger.
ÉMISSION-DEBAT - Retrouvez l'émission "On refait l'enquête" consacrée à l'affaire du tramway Rhônexpress. Avec Frédéric Crouzet rédacteur en chef de 20 Minutes Lyon, Frédéric Poignard journaliste au Figaro et Slim Mazni journaliste à Lyon Capitale.

Posts navigation

1 2 3 5 6 7 8 9