Pas d'image
Des élèves et des professeurs du lycée Charlie-Chaplin de Décines organisent ce jeudi un rassemblement pour soutenir un élève incarcéré depuis plus d’un mois à Corbas.
Pas d'image
Le relais à Lyon de Réseau Éducation sans Frontières manifeste ce jeudi 16 mai, devant la préfecture du Rhône. Il réclame l'arrêt des expulsions de lycéens.
Pas d'image
Le préfet Jean-François Carenco a accepté de régulariser, ce mercredi, 17 personnes sans-papiers, dont 10 suivies par le Réseau Education Sans Frontières (RESF). Un 2e examen de dossiers aura lieu d'ici la rentrée, pour les autres familles concernées. Parmi elles, certaines sont sous le coup d'une obligation de quitter le territoire français. C'est le cas de Lussine, une Arménienne, qui raconte son parcours à Lyon Capitale.
Pas d'image
Contrairement à certaines autres, celle-ci s'est faite sans bruit. A l'heure où des centaines de personnes défilaient dans la rue pour empêcher l'expulsion d'un père de famille congolais, Giovanni Houessou, 25 ans, jeune chanteur de Rnb et de hip-hop lyonnais, a été expulsé le 17 avril vers le Bénin dans l'indifférence générale.
manif tunisien © tim douet_0187
Le mot d'ordre avait tourné sur Facebook et les réseaux sociaux ces derniers jours. Des dizaines de jeunes s'apprêtaient à défiler en ville pour demander la libération de Slahedine Sadok, Tunisien de 20 ans, élève d'un lycée technique de Bron, en passe d'être expulsé. Il a été libéré à 11h ce mardi à la veille d'une manifestation de soutien. Récit.
Pas d'image
Une femme d’origine ivoirienne a été conduite au Centre de rétention administrative de Saint Exupéry le mardi 6 juillet alors qu’elle était titulaire d’un titre de séjour. Un retropédalage de la préfecture vient de mettre fin à une semaine ubuesque.
Pas d'image
DECRYPTAGE - Avions spécialement affrétés, escortes policières, hélicoptères... l’Etat français a mis les grands moyens pour tenter d’expulser par quatre fois l’Angolais Guilherme Hauka Azanga. En vain. Retour sur les raisons d’un échec ou le succès d’une mobilisation.
Samedi après-midi, plus de 2000 personnes ont défilé à Lyon de la place Bellecour aux Cordeliers “contre l’extrême droite et la haine”. Un succès pour les organisateurs*, malgré la quarantaine d’individus venus provoquer la manifestation.
Samedi après-midi, plus de 2000 personnes ont défilé à Lyon de la place Bellecour aux Cordeliers “contre l’extrême droite et la haine”. Un succès pour les organisateurs, malgré la quarantaine d’individus venus provoquer la manifestation.
Pas d'image
Ce samedi, une trentaine d’organisations appelle à défiler contre l’extrême droite. Une telle manifestation n’avait pas été organisée depuis le 1er mai 2002 alors que Jean-Marie Le Pen était au deuxième tour des présidentielles. Signe de l’inquiétude qui règne.

Posts navigation

1 2 3 4 5