Pas de primaire avec Lafond : l'ancien ministre mène déjà campagne comme tête de liste Modem. Et se voit président de Région, enchaînant les sketches mégalo. Il l"affirme : il est la réincarnation d'Edouard Herriot.
L'actualité du jeudi 22 octobre en images : -Azouz Begag réagit à la candidature d'Eric Lafond qui souhaite mener les listes du MoDem lors des prochaines élections régionales de 2010.-Le département offre 5 véhicules réformés à l'association AID'AUTO 69 qui loue des voitures à bas prix pour aider des personnes en situation de précarité à retrouver un emploi.-Féfé, l'ancien membre du Saian Supa Crew sort son premier album solo, Jeune à la retraite.
Nora Berra a accepté de candidater aux régionales de mars 2010 sur les listes UMP. La secrétaire d’État lyonnaise pourrait même être tête de liste dans le département du Rhône.
Suite du feuilleton Grossetête-Abad. Ce jeudi, le jeune député européen revient sur les propos tenus la veille par Françoise Grossetête qui le décrit comme “un gamin de 29 ans qui a encore tout à apprendre”. Damien Abad dénonce un “racisme anti-jeune” et se félicite de la réaction de la chef de file UMP pour les régionales qu’il juge “excellent pour moi et catastrophique pour elle”.
La mise au point a des allures de contre-attaque à l’arme lourde. Elle traite Damien Abad, le jeune élu du Nouveau Centre qui se voit tête de liste de la droite aux régionales, de “gamin de 29 ans parachuté et qui a tout à apprendre”. Les deux élus étaient sur la même liste pour les européennes. Grossetête en numéro 1 et Abad juste derrière. Une hiérarchie que Françoise Grossetête entend rappeler : “le patron de la droite en Rhône-Alpes, c’est moi”.
Pas d'image
Il en faut du courage pour se lancer à sept dans la course aux régionales. C'est pourtant ce qu'ont fait, lundi 12 octobre, les conseillers régionaux du PRG, Parti radical de gauche, qui siègent à sept, comme les sept nains, à la région Rhône-Alpes.
A 29 ans, Damien Abad se verrait bien dans le fauteuil de Jean-Jack Queyranne. Mais son premier combat sera d’abord d’évincer Françoise Grossetête (UMP) de la tête de liste à droite pour les régionales. Ce lundi, conforté par le président de son parti, le Nouveau Centre, il a dévoilé ses ambitions.
Pas d'image
Les communistes donnent un mois et demi à la gauche pour faire alliance en vue des régionales de 2010.
Alain Marleix, secrétaire d'Etat à l'Intérieur, l'a confié : il ne croit pas que la droite puisse l'emporter face à Jean-Jack Queyranne. L'UMP espère un bon score d'Europe-Ecologie pour semer la confusion à gauche.
Les élus du groupe du centre de la région affirment que la droite ne pourra pas battre Jean-Jack Queyranne et la gauche sans eux.

Posts navigation

1 2 3 46 47 48 49 50