Banderole réclamant l’instauration d’un référendum d’initiative citoyenne (RIC) lors d’une manifestation des Gilets jaunes à Lyon, en janvier 2019 © Antoine Merlet
Alors que les citoyens, année après année, se détournent des urnes, le référendum d’initiative citoyenne a rapidement émergé du mouvement des Gilets jaunes pour tenter de redynamiser une démocratie en laquelle beaucoup d’entre eux ne croient plus et dont ils sont devenus les passagers clandestins depuis une vingtaine d’années. La plupart avouent alterner entre vote extrême, vote blanc et abstention.
“Grand débat” à Grigny, le 17 janvier 2019 © Antoine Merlet
Des ronds-points des Gilets jaunes est remontée une envie de démocratie plus directe. D’un peuple qui veut reprendre le pouvoir par voie référendaire. Le mouvement qui a changé le visage du quinquennat d’Emmanuel Macron ne croit plus en ses élus. Après des années d’abstention, la défiance et l’impopularité grandissante des politiques, les Gilets jaunes font trembler la démocratie représentative à la française.