Pas d'image
Seriez-vous prêt à accepter de la publicité sur vos appareils high-tech pour les payer moins cher ? Amazon relance le débat en baissant le prix de sa liseuse électronique Kindle de 25 dollars, tout en obligeant ses futurs acheteurs à accepter une page d’accueil et un écran de veille publicitaires.
halal
Lundi 3 janvier, 24 heures avant son lancement national, la campagne d'information sur l'abattage rituel s'affichait déjà dans les rues de Lyon. Portée par un groupement d'associations de protection des animaux, dont la célèbre fondation Brigitte Bardot, ces 4 par 3 tentent de sensibiliser le grand public sur les méthodes d'abattage rituel, au risque d'être accusés d'islamophobie.
Crédit mutuel
Un spot publicitaire enrage les mères de famille : il annonce que le père Noël n'existe pas. Elles se mobilisent contre cette réclame qui heurte leurs petits. "Supprimer à un enfant cette part d'imaginaire, c'est comme lui ôter une part de son enfance", estime une psychologue.
pub bellcour
La nouvelle bâche publicitaire est arrivée. L'immeuble en rénovation place Bellecour est recouvert par deux affiches faisant la promotion du festival Lumière et de la Biennale de la danse. La précédente toile (Adidas / Olympique Lyonnais) installée le 8 juillet, avait été tailladée par des militants anti-pub, puis réparée. Elle va être recyclée.
Pas d'image
Ce jeudi 20 mai, une vingtaine de "déboulonneurs" ont recouvert une installation publicitaire à la Part-Dieu, rue du docteur Bouchut. Une opération qu'ils renouvellent chaque mois pour lutter contre la trop grande place accordée à l'affichage public.
"Notre point G, il est dans la penderie", affirme la publicité des 3 Suisses. Le slogan s'inspire directement d'un dérapage machiste de Silvio Berlusconi. Pourtant Damien Saez a été censuré pour moins que ça, lorsqu'il a souhaité dénoncer les travers de notre société de consommation.
Les collectif lyonnais Les Déboulonneurs a bâché mardi soir un panneau publicitaire de 8m2 près de l'arrêt de métro Guillotière. En pleine fête des Lumières, ses membres ont rappelé aux consommateurs leur responsabilité dans le réchauffement climatique.
Le 679e numéro de Lyon Capitale, en kiosque depuis ce matin, marquera notre histoire : il est le dernier à comporter des pages de publicité vantant les mérites des collectivités locales, quelle que soit leur couleur politique.L'indépendance de la presse, c'est comme une célèbre marque américaine : ce sont ceux qui en parlent le plus qui, concrètement, la défendent le moins.
Débat. Ils comparaissaient le 14 mai devant la Cour d'appel de Lyon pour avoir inscrit "consomme, pollue" sur un panneau publicitaire JC Decaux, en janvier 2007.
Entretien. Money ! Money ! Au moment où la campagne électorale fait de l'argent l'épicentre des discussions, nous avons demandé au politologue Lyonnais Paul Ariès si la transformation de la planète en carte bleue était inexorable.

Posts navigation

1 2 3 4