Avocats palais de justice
Au volant d’un convoi exceptionnel, Cyril Siaf s’engageait le 28 septembre 2017 sous le tunnel de Fourvière, entraînant l’effondrement d’une partie du plafond et le long blocage de la voie. Il comparaissait aujourd’hui au tribunal correctionnel. Une audience qui devait permettre de répondre à deux questions : à qui la faute ? Qui paiera la facture ?
Pas d'image
Le tribunal de grande instance de Lyon a établi ce mardi matin le calendrier de la procédure engagée par 108 plaignants pour "défaut d'informations" sur la nouvelle formule du Levothyrox. Le procès civil se tiendra le 1er octobre 2018.
Pas d'image
Tandis que le procès d'un réseau djihadiste de 57 personnes s'ouvre ce lundi en Turquie, le frère de l'un des deux accusés français, contacté par Lyon Capitale, témoigne d'une famille encore "sous le choc" et en attente de preuves concernant l'implication de l'accusé de 22 ans dans l'attaque survenue la nuit du 1er janvier 2017.
Barbarin
Dans les colonnes du quotidien Le Monde, le cardinal Barbarin estime que face à la pédophilie, sa réponse "n'était pas à la hauteur de l'enjeu". Cité à comparaître en justice pour "non dénonciation d'agressions sexuelles sur mineurs" avec six autres personnes, le cardinal pourrait être convoqué à une première audience le 19 septembre avant la tenue d'un procès en 2018.
Pas d'image
Le juge d’instruction chargé du dossier a demandé un renvoi aux assises. L’agression de Marin, qui avait pris la défense en novembre dernier d’un couple qui s’embrassait dans la rue, devrait être jugé sur le motif de “coups et blessures ayant entraîné une infirmité permanente”.
Pas d'image
Témoins ou familles de témoins, victimes ou encore acteurs du monde de la justice : les Lyonnais ont commémoré les 30 ans du procès Barbie dans la "salle des pas perdus" du Palais de justice. Parmi les personnalités présentes, Christiane Levrat était, elle aussi, "très touchée." Elle était première jurée lors du procès du "boucher de Lyon".
Pas d'image
Il y a 30 ans, dans la nuit du 3 au 4 juillet 1987, la France reconnaissait coupable, pour la première fois, un individu de crime contre l’Humanité, après 37 jours d’audience. Des années plus tard, le procès de Klaus Barbie résonne plus que jamais avec l’actualité.
Pas d'image
De la première représentation au Grand Théâtre en 1831 à l’inauguration du théâtre de Guignol en 1984, Lyon Capitale se remémore les événements qui ont marqué les 3 juillet lyonnais au fil des siècles.
Pas d'image
Il y a trente ans, la cour d’assises de Lyon rendait son jugement après huit semaines de procès. Klaus Barbie, surnommé “le Boucher de Lyon”, était condamné pour la première fois de l’histoire pour crime contre l’humanité.
Pas d'image
Les commémorations autour des 30 ans du procès de Klaus Barbie démarrent jeudi avec une table ronde où participent différents acteurs de l'époque.

Posts navigation

1 2 3 4 5 17 18 19