Les gardes à vues annulées cette semaine ? C'est du moins ce qu'espèrent Myriam Picot, bâtonnier de Lyon, et quelques avocats militants qui plaident pour leur annulation depuis lundi devant les tribunaux lyonnais. Ils dénoncent le caractère illégal de cette pratique.
L'explosion cours Lafayette, c'était il y a deux ans, le 28 février 2008. Dans la matinée, une entreprise de travaux public arrachait une canalisation de gaz en face des 117-119 cours Lafayette à Lyon 3ème. Peu après midi l'explosion de la poche de gaz formée sous les immeubles tuait un pompier, blessait grièvement un gazier et délogeait 40 personnes. Deux ans plus tard, 20 foyers n'ont toujours pas réintégré leurs logements, ils continuent de se battre.
Pas d'image
C'est dans un climat émotionnel particulièrement fort que s'est ouvert mercredi le procès d'Alexis B., l'étudiant qui avait tué Anne-Sophie C. le 22 novembre 2007 à Sathonay-Camp (69). En quatrième année de médecine à Lyon, il n'avait, semble-t-il, pas digéré la rupture avec son ex-petite amie et l'avait abattue de trois balles alors qu'elle le raccompagnait chez lui.
Pas d'image
Le procès des quatre accusés dans l'affaire du meurtre du commandant de gendarmerie Norbert Ambrosse s'est poursuivi aujourd'hui. La cour d'Assises du Rhône a tenté de reconstituer les faits du meurtre, le 24 juin 2007, grâce au témoignage du colonel Claude Rommvaux chargé de l'enquête.
C'est un Charles Millon très sûr de lui qui est apparu à la barre du tribunal correctionnel de Lyon vendredi. Renvoyé devant la justice onze ans après la plainte déposée contre lui pour prise illégale d'intérêts, il est soupçonné d'avoir détourné 600 000 euros d'argent public pour son compte personnel. L'ancien président de Rhône-Alpes et ministre de la Défense est apparu vieilli, mais combatif. Le procureur a requis une peine symbolique. Vidéo : "une pratique très courante"
Toni Musulin comparaissait hier devant la chambre de l'instruction à Lyon. Incarcéré depuis le 17 novembre, il faisait appel de sa demande de remise en liberté refusée mi-janvier. Son avocat prédit un procès en avril.
Pas d'image
Le procès d'une nounou meurtrière s'est ouvert lundi aux Assises du Rhône. En janvier 2008, cette assistante maternelle de 39 ans, agréée par le conseil général du Rhône, mettait fin aux pleurs d'un bébé dont elle avait la garde en le projetant au sol, le nouveau né décédait cinq jours plus tard. Le procès va durer jusqu'à mercredi.
À la demande d’une des deux parties civiles, le procès de l’affaire de Saint-Fons a été reporté le 30 novembre, jour de son ouverture, à décembre 2010. Un épilogue pas si surprenant vu la nature du procès. L’une des parties civiles étant une ville socialiste et les prévenus étant, eux aussi, des socialistes.Quand Saint-Fons finançait le PSQuel rôle pour Collomb?Le PS et Saint-Fons
Mardi 24 novembre, Tribunal de Lyon : coup de massue pour le président Fernand Schir. Dans le procès pour trafic de stupéfiants qu'il instruit, un avocat de la défense a déposé une demande de récusation.
Le sort des deux étudiants de Lyon 2, par ailleurs militants actifs au sein de la FSE*, interpellés à la suite du saccage du vote à bulletin secret organisé par la présidence de l'université le 28 avril, ne sera connu que le 1er juillet, date du rendu de jugement.

Posts navigation

1 2 3 14 15 16 17 18 19