Chers amis, Certains d'entre vous nous accompagnent depuis le début de l'aventure de Lyon Capitale, d'autres nous ont rejoints en route, notamment depuis le lancement de notre site internet.
Annonces légales (suite). Les rédactions lyonnaises ont reçu ce mercredi un étonnant communiqué de presse émanant de la préfecture du Rhône.
Après l'injonction du Tribunal Administratif du 16 janvier lui demandant de recomposer la commission et de réexaminer l'habilitation de LYON CAPITALE, le Préfet du Rhône avait déclaré devant quelques journalistes accrédités à l'occasion des vœux: 'Je vais donc la reconvoquer, je la présiderai moi-même et je prendrai la même décision'.
Le 28 décembre, Lyon Capitale s'est vu priver du droit de diffuser des annonces légales.
La presse parisienne se porte mal. Le Figaro, le Monde en pleine crise de gouvernance, Libération, la Tribune voient fondre à vitesse sidérante le nombre de leurs lecteurs.Et les chiffres de publicité de ces grands quotidiens, y compris des Echos, repris par ARNAULT-LVMH, chutent de manière inquiétante.A Lyon, la situation est pire encore : le Progrès, le grand quotidien régional, récemment acheté par le Crédit Mutuel en association avec l'Est Républicain de Nancy, est dans une situation préoccupante : fort déficit de plus de dix millions d'euros, licenciement de plus de 25% du personnel et troubles humains et sociaux.Le mensuel Lyon Mag est sous la sauvegarde du Tribunal de Commerce et va devoir changer d'actionnaire.
Imaginez que l'on interdise aux journaux de vendre de la publicité.
Pas d'image
Le Préfet, par son arrêté du 28 décembre 2007 a habilité les journaux suivants à publier les annonces légales et judiciaires.
Une décision de la préfecture, prise entre Noël et le jour de l'an, a privé Lyon Capitale des annonces légales. Le PDG du journal, Xavier Ellie, s'exprime sur cette décision historique (aucun précédent semble-t-il depuis 70 ans) fortement préjudiciable et incompréhensible.
Les personnels de la préfecture et du conseil général sont priés de donner l'exemple et de prendre les transports en commun.
Ce lundi 20 août, la cour administrative d'appel de Lyon examinait la nouvelle requête préfectorale visant à suspendre l'arrêté pris le 5 juin par le député-maire de Vénissieux André Gerin.

Posts navigation

1 2 3 7 8 9 10 11