hotel de police
DECRYPTAGE - Suite à l'affaire Neyret, des questions se posent sur les relations entretenues par les policiers lyonnais et grenoblois avec leurs informateurs. Une loi de 2004 encadre leurs pratiques, mais sous le couvert de l'anonymat, certains policiers reconnaissent que celle-ci n'est pas toujours respectée. Témoignages.
Pas d'image
EXCLUSIF - Condamné à un an de prison ferme en juin dernier, Stéphane Alzraa ne semblait pas être recherché par la police. Son casier judiciaire était vide, malgré sa condamnation. Depuis 4 mois, l'escroc brassait des millions grâce à la taxe carbone et a été aperçu à Lyon et à Cannes au volant de grosses cylindrées. Il prêtait ses bolides au commissaire Neyret et lui offrait des voyages. L'IGS, la police des polices, enquête sur les relations entre les deux hommes.
kelkal
Le tombeur du terroriste Khaled Kelkal, de plusieurs activistes de l'ETA et de gros dealers d'échelon international pourrait tomber pour trafic de stups.
catto
Le directeur de la police judiciaire est débarqué, quelques heures après son ex-adjoint. Il est remplacé par Francis Choukroun, directeur de la PJ d'Orléans. Comme Michel Neyret, Claude Catto passait pour être un flic à l'ancienne, marqué par le gang des Lyonnais.
Pas d'image
La clarification des procédures judiciaires en cours permet de mieux s'apercevoir de la réalité des reproches des juges parisiens à l'égard de Michel Neyret. Le grand flic lyonnais ne serait pas directement inquiété pour trafic international de stupéfiants avec des ramifications sud-américaines. Deux informations judiciaires sont en effet ouvertes qui, sans être totalement cloisonnées, n'en sont pas moins distinctes. Explications.
Pas d'image
D'après nos informations, trois policiers de la police judiciaire à Lyon et Grenoble auraient été interpellés ce vendredi matin dans le cadre de l'enquête qui vise Michel Neyret, placé en garde à vue jeudi dans le cadre d'une enquête des juges de la JIRS de Paris pour corruption passive, trafic de stupéfiants et blanchiment d'argent.
Pas d'image
L'adjoint de la police judiciaire de Lyon, Michel Neyret, a été placé en garde à vue jeudi matin 30 septembre et transféré à Paris peu après 16h. La police des polices enquête depuis des semaines sur plusieurs activités suspectes, notamment un trafic de stupéfiants et des activités autour d'un hôtel à Vienne en Isère. (Actualisé le 30 septembre à 8h57).
rillieux
REPORTAGE - Depuis l'arrivée des policiers le 1er août, patrouilles et contrôles se multiplient. Au risque de braquer la population : les caillassages se multiplient. Les gendarmes avaient des méthodes différentes, plus attachés à la proximité. Le maire souhaite interpeller les policiers pour qu'ils améliorent leur relationnel.
ÉMISSION-DÉBAT - Retrouvez l'émission "On refait l'enquête" consacrée à la légalisation des drogues. Un débat en présence de Michel Henry journaliste à Libération, Christian Ben Lakhdar maître de conférences de l'Université Catholique de Lille, Olivier Chambon psychiatre et Guillaume Lamy journaliste à Lyon Capitale. Une émission présentée par Raphaël Ruffier-Fossoul, rédacteur en chef.
saisie-canabis-MDMA∏FlorentAceto_01
En moins de deux semaines, la police judiciaire de Lyon a réussi à intercepter deux livraisons majeures de drogues destinées à la région lyonnaise. L'occasion de revenir sur le mode opératoire des trafiquants qui se renouvelle sans cesse.

Posts navigation

1 2 3 59 60 61 62 63 64 65 67 68 69