Ce week-end, c’est le 17e samedi de mobilisation des Gilets Jaunes. A Lyon, les manifestants devraient converger vers la Place Bellecour (Lyon 2e) en début d’après-midi pour un départ vers 14h30. A 14h, ils étaient environ 200 sur la célèbre place lyonnaise.
En fin d'après-midi, la rue Victor Hugo a été le théâtre de jets de gaz lacrymogène pour disperser une partie du cortège de l'acte XII des Gilets Jaunes. À Bellecour, des jeunes lançaient des insultes à la police avant que les CRS ne chargent pour faire évacuer la place.
Plus d'un millier de Gilets Jaunes ont fait le tour de la presqu’île en passant par les quais et la place de l'Hôtel de Ville tandis que les forces de l'ordre repoussent les manifestants de l'hypercentre et des rues commerçantes. 
Comme ils l'avaient convenu sur les réseaux sociaux, les Gilets Jaunes du Rhône se sont réunis à plusieurs endroits devenus emblématiques pour les manifestants, plus nombreux que la semaine précédente. Le nombre d'interpellations lui, a baissé.
Le premier rassemblement qui s'est formé devant la gare des Brotteaux ce matin a rejoint la place Bellecour vers 12h45.
Dans un post publié sur Facebook, Gérard Collomb raconte être "allé au contact des groupes de jeunes qui faisaient face aux forces de l'ordre" ce samedi place Bellecour pour les "interpeller en leur signifiant qu'ils ne pouvaient pas gâcher la fête des lumières, la fête de tous les Lyonnais, leur fête".
La tension est palpable sur la place Bellecour et aux alentours, à l'heure d'ouvrir le bal de la fête des Lumières ce samedi soir. De nombreux jeunes se sont mêlés à un cortège imprévu de gilets jaunes pour rejoindre une place enfumée de lacrymogène et bouclée par les CRS. 
Ce vendredi soir, les Anooki de la place Bellecour étaient absents des festivités à cause des conditions météorologiques.