Manifestation des éboueurs de Pizzorno devant la Métropole © Simon Alves
Dix salariés grévistes de l'entreprise Pizzorno étaient convoqués mercredi au tribunal de grande instance de Lyon. Leur entreprise les accusait de "diffamation", "entrave à la liberté de travail" et "jets de projectile". Ce jeudi, la justice a considéré que la grève pouvait continuer et qu’aucun blocage excessif n’était effectué.
Manifestation devant la Métropole des salariés de Pizzorno © Simon Alves
Dix salariés grévistes de l'entreprise Pizzorno étaient convoqués ce matin au tribunal de grande instance de Lyon. Leur entreprise les accuse de "diffamation", "entrave à la liberté de travail" et "jets de projectile". La décision sera rendue ce jeudi.
greves des eboueurs Poubelle © TD_0029
L'issue de la grève des éboueurs du privé semble de plus en plus incertaine à Lyon. Alors que les ordures s'entassent, des salariés sont convoqués au tribunal mercredi. 
Ce mercredi matin, les éboueurs du privé, en grève, ont bloqué une nouvelle fois le dépôt. La police est intervenue pour laisser les camions sortir. 
Les négociations n'ont rien donné ce lundi matin entre les éboueurs du privé et la société Pizzorno. La grève devrait continuer au moins jusqu'à mercredi et le ramassage est perturbé à Lyon. 
Comme nous l'annoncions ce vendredi matin, les éboueurs de la Métropole de Lyon ont repris le travail, mettant fin à une grève de 17 jours. En revanche, le mouvement de grève se poursuit à Lyon et Villeurbanne, où la collecte des déchets est assurée par une entreprise privée, Pizzorno.