fête de l'UMP
Un peu plus de 600 militants et la plupart des cadres et figures locales du parti étaient rassemblés dimanche à Meyzieu à l’occasion de la fête départementale de l’UMP.
Cochet
Podcast. Alors que la réforme des retraites a été dévoilée mercredi par le gouvernement et que l’opposition gronde, le député-maire (UMP) de Caluire-et-Cuire souligne le caractère indispensable de cette réforme pour les finances publiques. “Nous allions dans le mur et nous aurions couru le risque de ne pas pouvoir payé les retraites des retraités actuels”. Un entretien à écouter et/ou à télécharger.
cochet
La Gay pride de Lyon aura lieu ce samedi 12 juin, avec pour mot d'ordre le droit d'asile. Mais ce seront, à n'en pas douter, le mariage homo et l'adoption par les couples de même sexe qui s'afficheront sur les banderoles. Nous avons interrogé les élus de la région pour connaître leur position. Ce mercredi, Philippe Cochet, député-maire UMP de Caluire. Il est l'un des plus farouches opposants aux revendications homosexuelles.
Buffet
Le sénateur-maire d'Oullins attaque "la dérive de pouvoir" et "l'autoritarisme" du président de la communauté urbaine. Conséquence : il demande aux trois vice-présidents UMP de démissionner.Article actualisé le 20 mai à 19h30
Pas d'image
Dans la majorité de droite à l’Assemblée nationale, des voix s’élèvent pour remettre en question le bouclier fiscal. Dans le Rhône, des députés UMP tiennent bon : il ne doit pas être supprimé.
MEETING - À droite, les candidats ne s’en cachent pas vraiment : reprendre la région sera très compliqué. Pour se donner de l’espoir, ils tablent sur une abstention en baisse et le Front National à moins de 10% au premier tour. En attendant, ils serrent les rangs et démontent Jean-Jack Queyranne.
L’UMP demande des explications sur le soutien à Georges Frêche de Gérard Collomb en tentant par cette polémique d’éclabousser la liste de Jean-Jack Queyranne. Le candidat socialiste s’est pourtant démarqué du maire de Lyon. Comme tous les autres candidats de gauche. L’affaire Frêche est devenue un argument de campagne diversement exploité.
Mercredi, l’après-midi a été totalement folle à l’Assemblée nationale. Des militants de Greenpeace se sont introduits dans l’hémicycle créant une belle pagaille. Les députés UMP ont crié au scandale et à une atteinte à la démocratie. À gauche, les réactions ont été moins dures.
Michèle Vianès (Debout la République) n’aura pas profité longtemps de sa victoire. Rétablie par le tribunal administratif dans ses fonctions d'adjointe au maire de Caluire, elle en a de nouveau été démise quelques heures plus tard par le maire Philippe Cochet (UMP). Elle prévoit un nouveau recours.
Adjointe au maire de Caluire, Michèle Vianès avait été évincée pour s'être présentée aux européennes sur une liste concurrente à celle de l'UMP.

Posts navigation

1 2 3 13 14 15 16 17 18 19 20