Gérard Collomb et David Kimelfeld au conseil de la métropole, le 10 juillet 2017 © Tim Douet
Le président de la métropole de Lyon a salué ce lundi après-midi l’élection de Gérard Collomb à la fonction de maire de Lyon. Philippe Cochet, leader de l’opposition LR à la métropole, a de son côté salué le retour de celui qu’il a appelé “l’opportuniste”.
Philippe Cochet© Tim Douet_018
Le président du groupe LR à la métropole de Lyon ne mâche pas ses mots à l'encontre de Gérard Collomb qu'il accuse de braver les usages républicains. Il se délecte à l'idée de le voir se présenter à la présidence de la métropole, un scrutin où la droite pourrait prendre sa revanche.
Les élus LR Stéphane Guilland et Philippe Cochet en juin 2018 © Tim Douet
Philippe Cochet et Michel Forissier, qui dirigeaient depuis une décennie la fédération Les Républicains du Rhône, ont décidé de ne pas se représenter. Ils laissent à leurs successeurs un gros chantier : relever la droite lyonnaise.
Jean-Marie Girier (au premier plan) arrivant à l’Elysée avec Arnaud Leroy, Sibeth Ndiaye, Benjamin Griveaux, Richard Ferrand et Julien Denormandie, le 14 mai 2017 © Stéphane de Sakutin / AFP
Ce n’est finalement pas sur les ristournes d’Olivier Ginon à En Marche que la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron se judiciarise, mais sur une affaire lyonnaise. L’opposition LR suspecte les collectivités présidées par Gérard Collomb d’avoir apporté un soutien illégal au futur président de la République pendant la campagne électorale. La justice veut désormais savoir si ces activités, exercées dans ce qui est habituellement un angle mort de la Commission des comptes de campagne et des magistrats, sont répréhensibles.
Les élus LR Stéphane Guilland et Philippe Cochet en juin 2018 © Tim Douet
Les élus LR n'en démordent pas. Ils soupçonnent toujours la ville et la métropole de Lyon d'avoir mis a disposition des moyens humains et matériels pour la campagne d'Emmanuel Macron. Pour en avoir le cœur net, ils ont décidé de saisir le procureur de la République de Lyon. 
David Kimelfeld Emmanuel Macron Gérard Collomb
Les élus LR de la métropole n'ont pas décidé de lâcher sur l'utilisation des moyens du Grand Lyon pour la campagne d'Emmanuel Macron. Philippe Cochet en tête, ils ont saisi la commission nationale des comptes de campagne et la Chambre régionale des comptes et menacent de saisir le procureur de la République de Lyon.
Philippe Cochet© Tim Douet_018
Le patron des Républicains au Grand Lyon avait interpelé le président de la métropole vendredi dernier en conseil métropolitain, évoquant une possible utilisation des moyens de la collectivité pour la campagne d'Emmanuel Macron.
poule e coli
Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, la ville de Caluire-et-Cuire va proposer d'offrir deux poules aux ménages qui ont un jardin et de cofinancer des composteurs collectifs pour les personnes qui vivent en immeuble.
Philippe Meunier
Clivage gauche-droite, projet politique des Républicains, beaujolais nouveau et logement social sont au programme des journées portes ouvertes organisées à la permanence du parti Les Républicains dans le Rhône.
Philippe Cochet© Tim Douet_018
Le président du groupe Les Républicains au conseil de la Métropole a déposé un recours au tribunal administratif de Lyon contre la délibération qui fixe les indemnités des membres de la commission permanente.

Posts navigation

1 2 3 4 17 18 19