Le père Pierre Vignon, en septembre 2018, à Saint-Martin-en-Vercors © Tim Douet
Le prêtre drômois, évincé du tribunal ecclésiastique de Lyon après avoir lancé une pétition demandant la démission du cardinal Barbarin maintient sa position après cette semaine de procès. L'auteur du livre "Plus jamais ça", sorti ce 2 janvier aux éditions de l'Observatoire salue le courage des victimes et s'interroge sur la soutien dont peut encore bénéficier le Primat des Gaules auprès de ses ouailles lyonnaises.
Philippe Barbarin au tribunal le 7 janvier 2019 © Jeff Pachoud / AFP
Le procès de l'affaire Barbarin s'est terminé ce jeudi après-midi. Face aux faits, les parties ont développé leurs arguments juridiques. La justice tranchera dans deux mois. 
L’avocat du cardinal Barbarin, Jean-Félix Luciani, au tribunal de grande instance de Lyon, le 19 septembre 2017 © Jeff Pachoud / AFP
L’avocat du cardinal Barbarin a une nouvelle fois demandé aux juges de s’extraire du contexte médiatique de ce procès. “L’émotion ne crée pas le droit”, a-t-il martelé. Pour le ténor du barreau lyonnais, de toute façon, les faits “sont prescrits”, “ne concernent pas son client” et sont couverts par “le secret professionnel”.
Philippe Barbarin au tribunal le 7 janvier 2019 © Jeff Pachoud / AFP
Les plaidoiries des parties civiles se sont terminées ce mercredi après-midi avec notamment celle de Me Loizzo, l’avocate de Didier Bardiai, une des victimes du père Preynat. Didier Bardiai était présent pour la première fois depuis le début du procès.
Le cardinal Philippe Barbarin et ses avocats, au tribunal de grande instance de Lyon, le 7 janvier 2019 © Jeff Pachoud / AFP
Les plaidoiries des avocats des neuf parties civiles ont débuté ce mercredi. Avant la prise de position du procureur de la République, qui devrait avoir lieu cet après-midi, elles ont affirmé que le cardinal Barbarin savait depuis au moins 2010. Un véritable changement de stratégie.
Après la défense maîtrisée du cardinal Barbarin, les silences de Régine Maire et Pierre Durieux, le procès est entré dans une nouvelle phase ce mardi après-midi avec l'audition des victimes du père Preynat. Lesquelles ont détaillé les faits, crus, face aux avocats de la défense qui ont essayé, tant bien que mal, de recentrer les débats sur le terrain juridique. 
Le cardinal Philippe Barbarin et ses avocats, le 7 janvier, au TGI de Lyon © Jeff Pachoud / AFP
La fin des auditions des prévenus et le début de celles des parties civiles sont au programme de la 2e journée du procès de l’affaire Barbarin, qui se tient au tribunal de grande instance de Lyon depuis lundi. La première journée d'audience a été marquée par de longs débats procéduraux en matinée et par les auditions […]
Procès Barbarin © Jeff Pachoud / AFP
De l'arrivée du cardinal Barbarin ce matin au tribunal de grande instance de Lyon, à son passage à la barre, revivez le 1er jour du procès de l'affaire Barbarin en cinq moments clés.
Plus d'une centaine de journalistes (nationaux et internationaux) ont été accrédités pour suivre le procès hautement symbolique du cardinal-archevêque de Lyon, Philippe Barbarin. 
Pierre-Emmanuel Germain-Thill, porte-parole de l’association La Parole libérée, chez lui, en décembre 2018 © Tim Douet
Entretien avec le porte-parole de La Parole Libérée, à l’occasion de l’audience le 7 janvier du cardinal Barbarin et de cinq autres responsables du diocèse de Lyon. L’association leur reproche de ne pas avoir dénoncé à la justice les agissements du père Preynat, qui a abusé de dizaines d’enfants pendant des décennies dans son groupe de scouts de Sainte-Foy. Comme beaucoup de victimes, Pierre-Emmanuel Germain-Thill espère que la justice mette l’Église face à ses responsabilités, pour briser une fois pour toutes l’omerta.

Posts navigation

1 2 3 4 5 9 10 11