Le père Pierre Vignon, en septembre 2018, à Saint-Martin-en-Vercors © Tim Douet
Quelques mois après un premier ouvrage au vitriol contre l'épiscopat, celui qui fut juge canonique du diocèse de Lyon, avant de demander la démission du cardinal Barbarin, reprend la plume, aux éditions Golias.
La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Lyon a rejeté la demande formulée par Me Frédéric Doyez, l’avocat du prêtre qui a abusé de dizaines d’enfants pendant des décennies à Sainte-Foy-lès-Lyon.
L'association La Parole libérée a réussi son crowdfunding en atteignant la somme de 35 000 euros qu'elle souhaitait lever pour embaucher un premier salarié afin de créer un véritable recensement des victimes de pédophilie. 
Le père Yves Baumgarten, François Devaux de l’association La Parole Libérée et le réalisateur Francois Ozon, après la projection de “Grâce à Dieu”, le 6 avril 2019, au cinéma Bellecombe (Lyon 6e) © Jeff Pachoud / AFP
Le projet de financement participatif lancé par La Parole libérée pour créer des statistiques sur la pédophilie en France se termine ce lundi. Il manque encore 8 000 euros à l’association, qui critique le manque de soutien du gouvernement à son projet.
faits divers
Un homme de 30 ans, qui vivait encore chez ses parents près de Lyon, a été condamné à 18 mois de prison avec sursis. Il consultait des sites pédopornographiques et échangeait des liens d'images sans que sa famille ne se doute de rien. 
Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, a donné une interview exclusive, à Lyon, à KTO TV, la télévision catholique. Il parle de sa démission, de son entretien avec le pape François, de son retrait du diocèse, de ses projets d'avenir. Lyon Capitale retranscrit ses propos in extenso. 
La justice a tranché. Le film de François Ozon Grâce à Dieu pourra sortir en salles ce mercredi 20 février.
Le père Pierre Vignon, en septembre 2018, à Saint-Martin-en-Vercors © Tim Douet
Le prêtre drômois, évincé du tribunal ecclésiastique de Lyon après avoir lancé une pétition demandant la démission du cardinal Barbarin maintient sa position après cette semaine de procès. L'auteur du livre "Plus jamais ça", sorti ce 2 janvier aux éditions de l'Observatoire salue le courage des victimes et s'interroge sur la soutien dont peut encore bénéficier le Primat des Gaules auprès de ses ouailles lyonnaises.
Philippe Barbarin au tribunal le 7 janvier 2019 © Jeff Pachoud / AFP
Le procès de l'affaire Barbarin s'est terminé ce jeudi après-midi. Face aux faits, les parties ont développé leurs arguments juridiques. La justice tranchera dans deux mois. 
L’avocat du cardinal Barbarin, Jean-Félix Luciani, au tribunal de grande instance de Lyon, le 19 septembre 2017 © Jeff Pachoud / AFP
L’avocat du cardinal Barbarin a une nouvelle fois demandé aux juges de s’extraire du contexte médiatique de ce procès. “L’émotion ne crée pas le droit”, a-t-il martelé. Pour le ténor du barreau lyonnais, de toute façon, les faits “sont prescrits”, “ne concernent pas son client” et sont couverts par “le secret professionnel”.

Posts navigation

1 2 3 4 9 10 11