CSA vintage 1982© tim douet
Première partie, les coulisses du CSA - Le 18 octobre 2011, le CSA présidé par Michel Boyon lançait un appel à candidatures pour attribuer six nouveaux canaux sur la TNT gratuite. Fiducial Médias a participé à cette compétition, qui s’est révélée n’être qu’une farce. Le jour même du dépôt des candidatures, nous connaissions ainsi les six lauréats. Nous avions déjà alerté à l’époque sur la revente de Numéro 23, cette chaîne n’ayant été attribuée, formatée et calibrée que dans ce seul but. Histoire d’un scandale d’État où l’argent et les fréquences ne sont pas perdues pour tout le monde.
Pas d'image
Toujours gâté et chouchouté en termes de fréquences (gratuites) par la puissance publique – tant pour RMC que pour BFM –, Alain Weill nous gratifie de son sempiternel numéro larmoyant de David contre Goliath et peste aujourd’hui contre le “cartel” TF1/M6/Canal+.
Pas d'image
Alors qu’il lançait en grande pompe à la questure de l’Assemblée nationale, le 12/12/12 aux côtés de son ami Michel Boyon, président du CSA et de quelques députés -à tu et à toi- sa chaîne soi-disant consacrée à la diversité, Pascal Houzelot était interviewé dès le lendemain sur LCI. Au journaliste, qui déjà doutait fortement de sa sincérité, Houzelot répondait, avec un aplomb dont seuls les imposteurs sont capables : "Je n’ai pas démarré cette aventure pour revendre la chaîne !"
Pas d'image
Dans un article du 18 avril 2015, intitulé “ TNT : Réflexion sur une réflexion des ventes de chaînes ”, le journaliste “ média ” du Monde, Alexandre Piquard, écrit beaucoup… sans pourtant dire l’essentiel.
323fleur_pellerin_photo
L’information était passée totalement inaperçue. Elle n’en est pas moins avérée. Fleur Pellerin, ministre de la Culture, vient de nommer (arrêté du 13 février 2015) Pascal Houzelot au grade de chevalier de l’ordre des Arts et Lettres. Motif : “président-fondateur d’une chaîne de télévision”.
Pas d'image
Certaines figures emblématiques du Front national telles que Marion Maréchal-Le Pen, Bruno Gollnisch ou Louis Aliot, “s'inquiètent” de l'arrivée du “communautarisme militant” au sein du Rassemblement Bleu Marine (RBM). Tous ont en effet découvert “avec stupéfaction” la photo de Sébastien Chenu posant à côté de Pascal Houzelot lors d'un défilé en faveur de la procréation médicalement assistée (PMA). Il faut dire qu’à l’instar de son ami Houzelot, Chenu a l’engagement plutôt variable et fluctuant : les promesses n’engagent-elles pas que ceux qui les écoutent, comme le disait un certain Charles Pasqua en 1988, citant le petit père Queuille ?
Pas d'image
Lorsque le CSA version Michel Boyon lance un appel à candidatures en octobre 2011 pour attribuer six nouveaux canaux sur la TNT gratuite, deux projets sont centrés sur « la diversité ». L’un, complètement bidon, initialement baptisé Tvous la Télédiversité (et qui deviendra Numéro 23), porté par Pascal Houzelot. L’autre, Urb TV, défendu par Radio Nova, Pierre Lescure, Luc Besson ou encore l’équipe du mensuel So Foot.
Pas d'image
Le jeudi 8 mars 2012, Pascal Houzelot passait un oral de complaisance devant un CSA de complaisance pour sa chaîne encore baptisée Tvous la Télédiversité –elle sera nommée Numéro 23 à son lancement, dotée d’une convention remaniée, n’ayant plus rien à voir avec le "projet" initial. Découvrez la vidéo de cette audition.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6