Pas d'image
Suite à l'incendie qui a touché la centrale nucléaire du Bugey ce lundi après-midi, Europe Écologie-Les Verts Rhône-Alpes n'a pas manqué de réagir à travers un communiqué de presse. Le parti estime qu'un incident plus grave pourrait arriver.
Pas d'image
En début d'après-midi, un incendie s'est déclaré dans une salle des machines de la centrale du Bugey, à quelques dizaines de kilomètres de Lyon. (MàJ 17h10)
Pas d'image
L’antenne régionale de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a présenté son rapport sur le “contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection” effectué en 2012 dans différentes installations des régions Rhône-Alpes et Auvergne. Le bilan est mitigé.
Centrale-nucleaire-Bugey
L’audience avait lieu ce mercredi 15 mai, devant le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse. Des gravats radioactifs avaient été déchargés sur une zone destinée à stocker des produits non radioactifs.
Fukushima © DR
On le savait, sortir du nucléaire en jouant la contrainte écologique au maximum coûterait beaucoup plus cher que le maintien du système actuel. Mais si l’on ajoute la facture d’un accident du type Fukushima ? Calcul et avis d’experts.
carte_nucleaire
Lyon est l’une des très rares métropoles de la planète à être cernée par autant de centrales nucléaires en activité. On compte, en Rhône-Alpes, une tranche nucléaire pour 430.000 habitants, l’un des taux les plus élevés au monde. Face au risque invisible et redoutable de l’atome, Lyon n’a pas d’autre choix que de vivre avec.
Aux deux tiers du mandat, la conseillère régionale EELV, tire un premier bilan de l'action des écologistes en Rhône-Alpes. Satisfaite du vote d'une tarification sociale des billets TER, l'élue de Sainte-Foy-lès-Lyon assume le rejet par son groupe du plan climat-air-énergie. Monique Cosson réclame que la région propose davantage de formations dans les métiers qui participeront au démantèlement de centrales nucléaires.
Pas d'image
Le 11 mars 2011, un gigantesque séisme secouait le Japon, déclenchant un violent tsunami qui a fait 20.000 victimes et sur lequel est venu se greffer un accident nucléaire majeur qui a détruit quatre des six réacteurs de la centrale de Fukushima. Deux ans jour pour jour après le drame, où en est-on ? Quel est le bilan sanitaire ? Quelles perspectives dans cette zone interdite ? Michel Simon, président de la société française d’énergie nucléaire Rhône-Ain-Loire, répond à Lyon Capitale.
Pas d'image
À l'heure des remises en cause du modèle nucléaire français, des statistiques montrent le poids économique considérable des centrales sur l'économie locale. Selon l'Insee, 50 000 personnes profiteraient des retombées du nucléaire, dans la zone du Tricastin (Drôme) et de Marcoule (Gard). Détails.
Capture d’écran 2012-11-21 à 15.55.04
"Il est impossible d'établir un lien de causalité certain entre les pathologies constatées et les retombées du panache radioactif de Tchernobyl". Après 11 ans d'enquête et de procès, la Cour de cassation met un terme définitif à la mise en cause de l'État français dans les conséquences du plus grand nuage nucléaire de l'histoire.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11