Pas d'image
Emmanuel Hamelin le conseiller municipal Les Républicain de la ville de Lyon était l'invité de l'Autre Direct. Selon lui il "est encore temps de changer d'avis et d'installer la fan-zone dans le Stade de Gerland. [...] Si Gérard Collomb fait le choix de maintenir la fanzone place Bellecour, il faudra qu'il en assume la responsabilité"
Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy était en déplacement à Lyon, ce jeudi. Alors que les députés débattaient de la motion de censure déposée par la droite, suite à l’utilisation de l’article 49-3 par le gouvernement, il s’est exprimé sur le sujet.
Patrick Drahi©AFP
Ainsi donc les pauvres citoyens lambda que nous sommes n’auraient une fois de plus rien compris : le globe-trotter Patrick Drahi n’aurait pas vraiment de lien avec Panama. Enfin oui. Enfin non. Enfin… pas tout à fait.
Laurent Wauquiez
Le président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes vient de débaucher Emmanuel Millan de son poste de directeur financier et des ressources humaines au sein du parti Les Républicains. Il sera le nouveau chargé de mission auprès du directeur général des services.
Pas d'image
Michel Havard, conseiller municipal et président du groupe d'opposition Les Républicains à la Ville de Lyon, est l'invité de L'Autre Direct ce vendredi. Il explique les raisons de son soutien à la candidature d'Alain Juppé pour les primaires de la droite et du centre.
Pas d'image
Le nouveau président de la région Auvergne-Rhône-Alpes vient d'être nommé au poste de vice-président délégué du parti Les Républicains.
Pas d'image
Veni, vedi, vici : tel devait être le triptyque néoconservateur de Nicolas Sarkozy. Caporal-chef ayant battu en retraite après sa défaite en 2012, il avait assuré, à l’instar de Lionel Jospin un certain 21 avril, quitter définitivement l’arène politique. Mais il trépignait dans le paddock sur ses jambes de cycliste, en dépit des conférences qu’il donnait çà et là à prix d’or. Avant de ressortir du peloton grands plateaux et petits pignons.
Pas d'image
Ce lundi soir, lors d’un meeting de soutien à la liste de la droite et du centre menée en Normandie par Hervé Morin (UDI) pour les régionales, Nicolas Sarkozy a une nouvelle fois dénoncé “la bien-pensance”, censée “l’empêcher de débattre”.
Alain Weill sept 2015
Après avoir échoué dans le rachat de Numéro 23, une chaîne TNT abrogée par le CSA pour “abus de droit entaché de fraude”, Alain Weill poursuit son sempiternel chantage tous azimuts. Sauf que ce qui fonctionnait plutôt bien à l’époque Sarkozy-Boyon, jusqu’à devenir un système, ne semble plus du tout de saison sous l’ère Schrameck.
Pas d'image
Il y eut l’affaire Numéro 23 : une vraie-fausse chaîne de TNT dont la revente devait générer une vraie plus-value, avant que le gendarme de l’audiovisuel n’y mette un coup d’arrêt, sous l’impulsion d’Olivier Schrameck, et n’abroge l’autorisation du canal pour “abus de droit entaché de fraude”. Place désormais à Aristophil, une escroquerie présumée qui serait dix fois plus importante. Il n’est plus question ici de 88,5 millions mais bien de 850 millions. Explications.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7 59 60 61