Frédéric Poignard reçoit Vincent GOUTAGNY porte parole de Nathalie ARTHAUD dans la région.Il défend la candidature de Lutte Ouvrière à la présidentielle et présente son programme.
Capture d’écran 2012-04-04 à 12.35.23
Le Conseil constitutionnel a rendu public le nom de 500 parrains, tirés au sort, pour chacun des postulants à l'Elysée, samedi 31 mars. Si dans la plupart des cas, l'étiquette politique de l'élu local et du candidat correspondent, certaines signatures répondent à d'autres critères. Par exemple Patrick Louis, conseiller régional de droite qui a choisi Marine Le Pen. Ou le communiste Bernard Genin, maire de Vaulx-en-Velin, qui appuie Lutte Ouvrière. Explications.
Sond6 mécontentement
SONDAGE EXCLUSIF - Comme en 2002, la campagne électorale ne satisfait pas les Français, qui portent un regard très critique sur leurs élus. Le sondage OpinionWay Fiducial réalisé pour Lyon Capitale est à bien des égards édifiant et amène à lire avec beaucoup de prudence tous les sondages d’intention de vote : les 22 avril et 6 mai prochains, une majorité de Français s’apprêtent en effet à exprimer en priorité leur mécontentement.Autre enseignement de ce sondage : pour les déçus, Jean-Luc Mélenchon est devenu le champion du vote protestataire, devant Marine Le Pen… et François Hollande.
Pas d'image
Podcast. “Je commencerai mes discours par travailleurs-travailleuses”, prévient d’entrée Nathalie Arthaud, porte-parole de Lutte Ouvrière. L’élue de Vaulx-en-Velin évoque aussi sa candidature pour les élections présidentielles où elle prendra le relais d’Arlette Laguiller. Comme cette dernière, Nathalie Arthaud propose un discours anti-capitalistique et propose comme mesure phare l’interdiction des licenciements. Pour renflouer les caisses de l’État, elle compte aussi “exproprier les banques”. Un entretien à écouter et/ou à télécharger.
élus
Déchéance de la nationalité pour les cas graves de délinquance, deux ans de prison et 30.000 euros d'amende pour les parents de mineurs délinquants : les élus lyonnais n'ont pas tardé à réagir. Des mesures qui "nous ramènent au régime de Vichy" selon Najat Vallaud-Belkacem. L'adjointe au maire de Lyon fustige un "pouvoir en perdition", qui veut selon Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) "être toujours plus fort que le FN".
MEETING - A quelques heures de son meeting villeurbannais du 10 mars, la porte-parole nationale du parti trotskyste, Nathalie Arthaud, donnait une conférence de presse. Il n’a guère été question des régionales de dimanche mais de l’“urgence sociale" et des moyens d’en sortir. Par la "lutte", évidemment.
PROGRAMME - Les propositions de Lutte Ouvrière (LO) pour la région Rhône-Alpes sont pour la plupart des mesures nationales. Le parti d'extrême gauche aimerait les voir décliner localement. Problème : elles ne relèvent pas des compétences régionales. Pour Nathalie Arthaud, la tête de liste : “ces élections sont une occasion de les défendre, de les faire approuver par les électeurs“.
Les candidats aux élections régionales avaient jusqu'au lundi 15 février pour déposer leurs listes en préfecture. Dans le Rhône, ce sont cinq femmes et quatre hommes qui mèneront le combat les 14 et 21 mars prochain : Nathalie Arthaud, Azouz Begag, Nora Berra, Michel Dulac, Catherine Faivre d'Arcier, Bruno Gollnisch, Véronique Moreira, Jean-Jack Queyranne et Marie-France Vieux-Marcaud.
SERIE DU LUNDI - La formation d'extrême-gauche veut surtout dénoncer "la catastrophe sociale". "La politique de la région n'est pas différente de celle du gouvernement», affirme la tête de liste qui ne donnera pas de consigne de vote au 2nd tour.
Pas d'image
La grande inconnue du scrutin de juin résidera dans la participation.

Posts navigation

1 2 3