Michel Mercier métropole
La métropole en discussion définitive ce jeudi 19 décembre à l’Assemblée nationale nous inspire déception et interrogations. Territoire, compétences, finances… Les incertitudes sont grandes et il est urgent qu’un débat démocratique soit ouvert.
Michel Vergnaud © Tim douet_026
Michel Vergnaud, président de la Canol, étaitl'invité de l'Autre Direct ce jeudi 7 novembre, dès 9h à L'Institution. L'association Contribuables actifs du Lyonnais a dressé un bilan de la croissance de la fiscalité locale de 2001 à 2013, sur l'ensemble des communes du Rhône.
Pas d'image
Reportage – À un an de l’ouverture au public, nous avons eu accès au chantier du musée des Confluences. Les deux structures émergent nettement : au nord, le “cristal” où se logera l’entrée principale, vitrée, claire, monumentale. Le "nuage", corps principal, est composé de 8 salles d’exposition opaques.
Musée Confluences logo
En ouverture de la séance du conseil général du 19 juillet, Hélène Lafont-Couturier, directrice du musée des Confluences, a présenté le projet qui habitera le bâtiment actuellement en cours de construction à la pointe de la Presqu’île.
Musée des confluences© Tim Douet_017
L'ouvrier s'était pendu, à un étage du bâtiment en construction. Un drame qui remonte au 27 mars dernier.
LC 719 p. 20-21
Après 23 ans de règne sur le conseil général du Rhône, Michel Mercier a laissé la main en janvier. En gardant un poste névralgique au département, le sénateur centriste s’est toutefois mis à l’abri des critiques jusqu’en 2014. Les socialistes n’osent aujourd’hui le critiquer trop ouvertement: ils ont trop besoin de lui pour confier à Gérard Collomb les pleins pouvoirs sur l’agglomération lyonnaise. L’inventaire des années Mercier est pourtant plus que nécessaire. Un dossier à lire dans Lyon Capitale-le mensuel de février.
Capture d’écran 2012-10-25 à 18.39.49
Alors que le chantier pourrait ne plus réserver de surprises, ce sont à présent les dépenses de fonctionnement qui sont pointées du doigt par les élus de gauche. L'exécutif avance un chiffre de 16 à 17 millions d'euros par an tandis que Thierry Philip compare la rentabilité du musée des Confluences à celle du musée du quai Branly ou du Guggenheim de Bilbao. Se pose aussi la question du statut de l'établissement.
Aujourd'hui dans "l'Invité du Jour" Paul Terra reçoit Max Vincent conseiller général centriste et rapporteur du Budget départemental.Il évoque l'état des finances du conseil général, revient sur les prêts toxiques contractés par le département et sur la vente des actions de la Compagnie Nationale du Rhône.
Aujourd'hui dans " l'Invité du Jour " Paul Terra reçoit Thierry Philip, maire PS du 3ème arrondissement et président du groupe socialiste au conseil général. Il évoque le dossier épineux du chantier du musée des Confluences et les emprunts toxiques contractés par le département.
PHOTO 2 HELENE LAFONT
La nouvelle politique culturelle du Département du Rhône a été présentée ce vendredi 2 septembre à la presse. La saison démarre avec l'arrivée d'une nouvelle directrice conjointe aux trois musées, Hélène Lafont-Couturier (voir photo ci-contre). Les Célestins et le TNP percevront 650 000 euros de subvention cette année.

Posts navigation

1 2 3 8 9 10 11 12 13