Gérard Collomb
Premier flic de France depuis mercredi après-midi, Gérard Collomb est aussi le ministre des Cultes. Pour lui, la laïcité doit être une liberté. Retour sur son modèle lyonnais dans son rapport aux religions parfois décriées par les "laïcards".
Bruno Bonnel
Patron des marcheurs dans le Rhône, Bruno Bonnell se réjouit de la composition du gouvernement et notamment de l'arrivée de Gérard Collomb au ministère de l'Intérieur.
Pas d'image
Jean-Marie Girier, directeur de campagne d'Emmanuel Macron, sera le chef de cabinet de Gérard Collomb au ministère de l'Intérieur. Un choix logique : les deux hommes travaillaient ensemble à la métropole avant que le maire de Lyon souffle son nom à Emmanuel Macron.
David Kimelfeld Emmanuel Macron Gérard Collomb
Nommé ministre ce mercredi, Gérard Collomb va abandonner ses mandats locaux. La Ville de Lyon semble promise à Georges Képénékian et la métropole à David Kimelfeld. Mais ce scénario se heurte, au conseil métropolitain, à une absence de majorité qui pourrait contrarier les plans des socialistes devenus “marcheurs”.
Pas d'image
Alors qu’Édouard Philippe vient de présenter son gouvernement aux Français les commentaires vont bon train sur les nouveaux ministres. Parmi eux, le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb a été nommé ministre de l’Intérieur. Place des Terreaux, les Lyonnais ont leur avis sur la question.
Pas d'image
Soutien de la première heure d'Emmanuel Macron, Gérard Collomb avait longtemps annoncé qu'il souhaitait privilégier Lyon à un portefeuille ministériel. La victoire du fondateur d'En Marche et la perspective d'occuper l'un des ministères qui le faisait rêver l'ont fait changer d'avis.
Pas d'image
Maire du 3e arrondissement et Vice-Président du Grand Lyon, Thierry Philip a commenté la récente nomination de Gérard Colomb dans le gouvernement d’Édouard Philippe, au ministère de l’Intérieur.
Emmanuel Imberton
Président de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne, Emmanuel a réagi à la nomination de Gérard Collomb au poste de ministre de l’Intérieur.
Pas d'image
Stéphane Guilland, le chef de l'opposition à Gérard Collomb à la Ville de Lyon, commente la nomination du maire de Lyon au ministère de l'Intérieur en rappelant ses positions parfois contradictoires sur le thème de la sécurité.
Gérard Collomb
Lors de la passation de pouvoir place Beauvau, le nouveau ministre de l’Intérieur a annoncé qu’il allait laisser ses mandats locaux pour se consacrer à son rôle de premier flic de France, numéro deux du gouvernement. “C’est avec un pincement au cœur que je vais abandonner mes mandats à Lyon”, a-t-il déclaré.

Posts navigation

1 2 3 4 5 127 128 129