Mariani
L’ancien ministre Les Républicains, Thierry Mariani, était de passage à Lyon. Il est 3ème sur la liste du Rassemblement National de Marine Le Pen pour les élections européennes de mai. Il a expliqué les raisons de son départ et présenté son projet pour l’Europe.
préfecture
Ce lundi 8 octobre, la préfecture de Lyon accueille la première journée du G6 des ministres de l’Intérieur. De fortes perturbations routières sont prévues dans le secteur de la préfecture.
Pascal Blache
Pascal Blache, le maire du 6e arrondissement de Lyon interpelle le ministre de l’économie Bruno Le Maire pour qu’il "accepte de recevoir une délégation de victimes" de PermiGo. L’auto-école en ligne avait été liquidée en 2017 et reprise par le groupe Arcan, qui s’était engagé à reprendre la formation des anciens élèves devant le tribunal de commerce de Lyon. Pourtant, d’anciens clients de PermiGo 1 ont dénoncé sur les réseaux sociaux que PermiGo 2 leur demandait de repayer, comme l'a révélé Lyon Capitale.
Gérard Collomb
Premier flic de France depuis mercredi après-midi, Gérard Collomb est aussi le ministre des Cultes. Pour lui, la laïcité doit être une liberté. Retour sur son modèle lyonnais dans son rapport aux religions parfois décriées par les "laïcards".
Bruno Bonnel
Patron des marcheurs dans le Rhône, Bruno Bonnell se réjouit de la composition du gouvernement et notamment de l'arrivée de Gérard Collomb au ministère de l'Intérieur.
Pas d'image
Jean-Marie Girier, directeur de campagne d'Emmanuel Macron, sera le chef de cabinet de Gérard Collomb au ministère de l'Intérieur. Un choix logique : les deux hommes travaillaient ensemble à la métropole avant que le maire de Lyon souffle son nom à Emmanuel Macron.
Pas d'image
Soutien de la première heure d'Emmanuel Macron, Gérard Collomb avait longtemps annoncé qu'il souhaitait privilégier Lyon à un portefeuille ministériel. La victoire du fondateur d'En Marche et la perspective d'occuper l'un des ministères qui le faisait rêver l'ont fait changer d'avis.
Pas d'image
Stéphane Guilland, le chef de l'opposition à Gérard Collomb à la Ville de Lyon, commente la nomination du maire de Lyon au ministère de l'Intérieur en rappelant ses positions parfois contradictoires sur le thème de la sécurité.
Pas d'image
Premier soutien d’Emmanuel Macron, Gérard Collomb pourrait se voir récompenser dans les prochains jours. Il est actuellement à Paris pour conseiller le nouveau président de la République sur les investitures aux législatives et l’élaboration du gouvernement. À Lyon, ses proches sont persuadés "qu’il aura une place dans le dispositif”. Mais laquelle ? Tour d’horizon des possibilités qui s’offrent au maire de Lyon.
Coolomb
"Ça pique mais c'est bon", l'émission politique animée par Anne Roumanoff recevait hier le maire de Lyon à domicile. Dans le studio d'Europe 1 transféré à Lyon pour la fête des Lumières, Gérard Collomb a réaffirmé qu'en cas de victoire d'Emmanuel Macron aux présidentielles, il ne serait pas ministre. "Ah non, maintenant c'est trop tard, je reste à Lyon jusqu'au bout" a-t-il lancé les bras en l'air, en direction du public présent sur le plateau.

Posts navigation

1 2 3 4 5