Musée Confluences
Le montant total de l’ouvrage s’élève à plus de 306 millions d’euros. Un “coût pharaonique” dénoncé par l’association Canol.
Christophe Guilloteau
Christophe Guilloteau avait promis durant la campagne de lancer un grand audit sur les finances du département. Élu à la tête du conseil départemental, il a tenu parole. Et l'étude des finances de la collectivité laisse apparaître un trou estimé entre 44 et 56 millions d'euros que la majorité précédente aurait sciemment masqués.
Rhônexpress
L’affaire politico-financière concernant d’étranges interventions occultes dans la construction du tram Rhônexpress est arrivée à son terme, cinq ans après les premières investigations. Le 26 janvier dernier, la juge d’instruction lyonnaise Catherine Chanez a décidé le renvoi devant le tribunal correctionnel d’un dossier qui fut alors tentaculaire et se retrouve réduit à peau de chagrin. Explications.
Collomb et Mercier
Lundi 26 janvier, la métropole votera son tout premier budget. Avec la nouvelle répartition de la dette, la métropole devra supporter une partie des emprunts toxiques contractés par le département du Rhône.
Musée Confluences
380 millions d’euros. C’est le chèque, plutôt gonflé, que devront signer Danielle Chuzeville et Gérard Collomb afin de se défaire de trois emprunts toxiques. Du jamais vu. La facture a plus que doublé depuis la décision de la Banque nationale suisse (BNS), la semaine dernière, de ne plus maintenir le franc suisse à la parité de 1,20 franc par euro.
Michel Mercier © Tim Douet_441
L’ancien ministre de la Justice a appelé à l’union de “tous les démocrates et républicains (...) contre les ennemis de la liberté”.
David Kimelfeld Autre Direct
David Kimelfeld est l’invité de L’Autre Direct, ce lundi 5 janvier. Le premier vice-président de la nouvelle métropole de Lyon revient sur la création de cette collectivité au 1er janvier. Que va-t-elle changer dans la vie des Lyonnais ?
Gérard Collomb et Michel Mercier (de dos)
Le maire de Lyon a tenu à saluer la naissance de la Métropole de Lyon le 1er janvier 2015.
Najat Vallaud-Belkacem
La ministre de l’Éducation nationale n’a pas pris la parole à l’occasion de l’inauguration du musée des Confluences. La numéro 4 du Gouvernement est même restée au pied du podium pendant les discours.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7 29 30 31