Avant de se mettre dans l’ambiance Jazz à Vienne, Metroscope vous propose de découvrir le Big Band de l’Œuf : un groupe composé de solistes rhônalpins, qui sort son nouvel opus le jour du concert ! En 1957, le film de Sydney Lumet, sur le scénario de Réginald Rose, multiplie les récompenses : "12 hommes en colère" est aujourd’hui adapté par Carine Lefort et la compagnie Théâtre343 à l’Acte 2 théâtre, et remporte lui aussi un franc succès ! Le lieu d’exposition est assez insolite, mais la visite vaut le détour : les œuvres du peintre lyonnais, Jean Couty, sont exposées au siège social LCL des Cordeliers jusqu’au mois de septembre. Une sortie littéraire à ne manquer : "Le vieux Cévenol et l’enfant", d’André Gardies : une histoire digne d'un "Gran Torino de la France profonde".
apo0955039
Zoom sur la chanteuse Mélissa Laveaux, la pièce de théâtre Maître Puntila et son valet Matti et l'exposition de Vincent Lamouroux à l'hôtel de région.
Cette semaine, Metroscope vous emmène du côté des rythmes chaloupés de Melissa Laveaux, en concert la semaine prochaine à l’Epicerie moderne.Au théâtre Croix-Rousse, Guy Pierre Couleau met en scène Brecht, avec Maître Puntila et son valet Matti, une pièce qui n’est pas sans rappeler le comique du couple Dom Juan/Sganarelle de Molière.Dans le cadre des 30 ans des Fonds régionaux d’art contemporain, l’Hôtel de Région invite Vincent Lamouroux à investir l’esplanade avec les œuvres de l’Institut d’art contemporain de Villeurbanne.Retrouvez-nous sur Facebook !
Cette semaine, Metroscope vous propose de faire confiance à une bande de jeunes comédiens pour vous plonger dans le contexte de la première guerre mondiale, en abordant la question de l’engagement personnel ;pour les bonnes actions, c’est du côté la galerie SBK que ça se passe : une exposition de Norman Apostle pour la lutte contre la maltraitance des enfants ;quant à la musique, le trio de Puggy vous entraîne vers une pop/rock rafraîchissante, dépouillée et mélodieuse.
Cette semaine, Metroscope vous promène entre le style jazz-folk de Melody Gardot, la réflexion philosophique de Nature aime se cacher à travers une gestuelle particulière qui prête à sourire et l'univers industriel du peintre allemand, Peter Klasen. A découvrir en images, comme toujours !A très vite !Retrouvez nous sur Facebook
Cette semaine, Metroscope a repéré pour vous des événements aux couleurs assez exceptionnelles : au Clacson, une soirée One Man Band : des artistes seuls derrière leurs multiples instruments ; un écrivain et une chorégraphe allient leurs talents dans Nos amours bêtes, une pièce inspirée d'un conte islandais et en écho à la Belle et la Bête ; enfin, le Festival Dimanche en Scène continue, les prochaines dates seront celles de Novecento-Pianiste, un spectacle doublé en langue des signes, et qui traite d'un homme simple, d'un génie.
Cette semaine Metroscope vous propose de découvrir une comédie mêlant dessins, vidéos et jeu d'acteur qui fait l'unanimité : Dans ta bulle ; un groupe de musique aux sonorités latines mais pas seulement et pour finir : Perplexe (crédits photo : ©David Anémian), une pièce germanique loufoque dans laquelle un couple se fait expulser de sa maison par un autre couple...
Le printemps approche et les festivals se bousculent ! Après une courte absence, Metroscope vous propose cette semaine un petit aperçu de trois d'entre eux. Un soupçon de musique décalée avec Brice et sa pute, un brin de jazz allemand avec Das Kapital et un peu d'humour pour parler perte de mémoire en plein Road-Movie Alzheimer à découvrir en images !Retrouvez les programmations ici, et encore .A très vite !
Cette semaine dans Metroscope, un groupe bien particulier puisque c'est avec des instruments classiques qu'ils font de la musique techno ; Alfred de Musset revisité par Michel Belletante : Lorenzaccio s'infiltre dans le milieu mafieux ; et pour finir, trois artistes, trois univers à découvrir au MAC jusqu'en avril.
Cette semaine, Metroscope démarre avec une petite révolution dans la musique traditionnelle : Antonio Zambujo et ses musiciens mêlent fado et jazz à l'Epicerie moderne de Feyzin ; au Carré 30, Véronique Ebel se met en scène et revisite les poèmes de Louis Aragon à Elsa Triolet ; enfin, on retourne faire un tour à la MAPRA où cohabitent actuellement les deux univers de Said Sahli et de Tom Joseph.

Posts navigation

1 2 3 4 5