Pas d'image
En réunissant 600 personnes autour de lui pour un meeting de lancement de campagne pour l'investiture UMP, Michel Havard a reconquis un peu de légitimité. À contre-courant de l'absence d'annonce de Jean-François Copé sur la tenue de primaires, le conseiller municipal du 5e milite toujours pour ce juge de paix qu'il imagine favorable. Il lui permettrait surtout de balayer le vent de défiance qui souffle hors de Lyon.
Thibaut Astier, co-responsable des jeunes UDI du Rhône, juriste de formation, a réussi, grâce à son camp, à fédérer les anciennes composantes du centre et de la droite dans le Rhône. Quel est son secret ?En tout cas, il compte bien s'investir au niveau communal et se prononce en faveur d'une métropole synonyme de clarification des compétences.
Thierry Philip, président du groupe PS au Conseil général et maire du 3e se montre optimiste quant au projet de métropole qui permettrait de déléguer et de déconcentrer certaines responsabilités sur les communes. Il aborde aussi le vote pour le Grand Stade ainsi que le budget du projet.
Pas d'image
À peine Gérard Collomb entrevoit-il la possibilité de récupérer les compétences du département qu’il passe déjà à la vitesse supérieure. Le président du Grand Lyon veut s’attaquer à celles de la région.
Gerard Collomb © tim douet
Gérard Collomb et Michel Mercier ont affiché, ce mardi, leur volonté de transformer le Grand Lyon en métropole. Il s’agira pour les deux hommes de confier les pleins pouvoirs à la communauté urbaine au détriment du département qui se retranche vers le Beaujolais.
Michel Mercier © tim douet
En toute discrétion, Gérard Collomb et Michel Mercier sont tombés d'accord pour chambouler le paysage politique local : ils se partagent le département en deux. Sur son territoire, le Grand Lyon héritera des compétences du conseil général qui s'occupera, lui, uniquement du Beaujolais. En jeu aussi le Grand Stade, Rhônexpress et le musée des Confluences que Gérard Collomb prendra en charge "en compensation".
Capture d’écran 2012-11-21 à 12.22.48
La ministre de la Réforme de l'Etat l'a annoncé la semaine dernière : Lyon sera, à l'instar de Lille et Marseille, "une grande métropole". Elle suit les recommandations de Gérard Collomb qui voulait en faire une métropole d'intérêt européen. Sont annoncés des transferts de compétences aujourd'hui dévolues au Département et à la Région.
G4 interco
CARTE - Un nouvel échelon territorial verra le jour l'été prochain entre Lyon, Bourgoin-Jallieu, Vienne et Saint-Étienne. Choix par défaut, strate supplémentaire parmi le millefeuille administratif local ou préfiguration de la future métropole ? Droite et gauche se déchirent depuis une semaine sur le sujet. Le pôle métroplitain n'en a pas moins été adopté lundi soir en conseil communautaire.
Capture d’écran 2011-10-19 à 12.06.42
CARTE - L'aire urbaine lyonnaise atteint 2.100.000 habitants, progressant de 28,5% entre 1999 et 2008. Selon une étude de l'Insee, elle a avalé Bourgoin, Villefranche et Ambérieu et est désormais contiguë à la 2e aire régionale, celle de Grenoble. L'élargissement des "couronnes" autour de nos métropoles pose de sérieux problèmes de transport.
Chuck Lyon France
En dépit des prétentions répétées depuis Michel Noir pour faire de Lyon une métropole internationale, le constat est sans appel : pour la chaine de télé NBC, la ville n'est en fait qu'un simple petit village de montagne.

Posts navigation

1 2 3 37 38 39 40 41