Pas d'image
INTERVIEW - Le Front de Gauche, rassemblement du PC, du Parti de Gauche et de micro-organisations, a accepté la fusion proposée par les listes Europe Ecologie et socialistes. Mais il a d’ores et déjà refusé le programme qui allait avec. Sa chef de file de la liste Front de Gauche, Elisa Martin (Parti de gauche) s’explique.
VIDEO - Les trois listes de gauche ont mis 36 heures à se mettre d’accord. Elles ont fusionné et la liste a été déposée en préfecture à 12 minutes de l’expiration du délai qui leur était imparti. La gauche sera unie au second tour mais quelques interrogations subsistent autour de cette union de raison.Ajout de la vidéo à 16h45
Pas d'image
EN COULISSE - Après plus de 24 heures de négociation, le Front de Gauche, Europe Écologie et le PS n’ont toujours pas trouvé d’accord de fusion en Rhône-Alpes. Il pourrait intervenir en début d’après-midi.
Ambiance dans les QG de campagne et à la préfecture
infographie-régionales-1ertour
ANALYSE - L'UMP a viré en tête avec une très courte avance mais dans la pire des situations : le FN sera présent au second tour. À gauche, Jean-Jack Queyranne remporte facilement son duel face à Europe Écologie. Les partis de gauche ayant obtenu près de 50% des voix, la victoire lui tend les bras.
57% des électeurs rhonalpins n'ont pas voté ce dimanche. Tous les partis politiques l'ont regretté avant de pointer du doigt la responsabilité de leurs adversaires dans ce taux d'abstention record.
L’UMP vire en tête avec une légère avance sur Jean-Jack Queyranne. Mais le second tour s’annonce très difficile pour la droite puisque le FN sera aussi présent. A gauche, Europe Ecologie conforte son enracinement dans la vie politique.
Avec 25,4 % des voix, le président sortant talonne Françoise Grossetête (26,4%) et creuse l'écart avec Philippe Meirieu (17,8%). L'autre grand vainqueur de la soirée est Bruno Gollnisch (FN), avec 14%, qualifié pour le 2nd tour. Revivez les temps forts de la soirée électorale
POLEMIQUE - Jean-Jack Queyranne, le candidat socialiste aux régionales vient de demander au CSA de déprogrammer l'émission Ushuaïa de samedi soir sur TF1. Il redoute que cette émission incite les électeurs indécis à voter pour Europe Écologie. Coïncidence, le président actuel de la région a appris ce lundi que dans un sondage à paraître mardi dans Le Progrès, il est talonné de près par Europe Écologie.
MEETING - Jeudi soir à l’ancienne patinoire de Grenoble, le grand meeting national d’Europe Ecologie a réuni 1200 personnes. De grosses pointures avaient fait le déplacement comme Eva Joly, Augustin Legrand et Noël Mamère. Toutes venues soutenir Philippe Meirieu, candidat à la présidence de la région Rhône-Alpes.

Posts navigation

1 2 3 4