Après douze semaines de mouvement contre les réformes Pécresse et Darcos, les étudiants, enseignants et personnels de Lyon 2 étaient appelés, ce lundi, à voter pour ou contre le blocage de leur université qui dure depuis le 4 mars.
Le tribunal de grande instance de Lyon a annulé ce vendredi les procédures à l'encontre des étudiants interpellés en marge du forum Biovision (lire notre précédent article).
Alors que les universités lyonnaises sont en vacances, le mouvement contre les réformes Pécresse-Darcos ne semble pas faiblir, malgré les examens qui approchent.
L'Université Lyon 2 portera-t-elle plainte contre Lyon Capitale, suite à notre article sur le placardage des noms et photos des étudiants anti-blocage sur les murs de Lyon 2 ? Le Président Olivier Christin, qui a refusé nos demandes d'entretien, y semble décidé.
Les trois étudiants interpellés le 9 mars en marge du Forum BioVision comparaissaient ce mercredi après-midi après deux jours de garde-à-vue (lire notre précédent article).
Pour la venue annoncée de la ministre de l'enseignement supérieur, lundi 9 mars, un groupe de plus de 200 étudiants voulaient perturber le Forum BioVision qui se tient actuellement à la Cité Internationale.
Le drame des palestiniens est qu'ils sont victimes d'un Etat issu d'un autre drame dont le souvenir hante la conscience des maîtres de l'ordre international.
Professeur des universités en géographie, il a rejoint à la rentrée 2008 l'ENS Lettres et Sciences Humaines de Lyon.
Dans le mensuel Lyon Capitale d'octobre, l'économiste Lahsen Abdelmalki, spécialiste du développement, fait un bilan assez critique du poids réel de Lyon sur la scène internationale.
Olivier Christin a été élu ce vendredi président de l'université Lyon 2.

Posts navigation

1 2 3 5 6 7 8 9 10 11 12