Députés du Rhône à l'Assemblée nationale en 2017 © Tim Douet
Nicolas Hulot les a ciblés en démissionnant. Les lobbys tentent, à coups de millions d’euros, d’influer sur les lois. Ils ont su s’adapter aux avancées de la transparence dans les zones grises où ils s’épanouissaient. Les cadeaux ou avantages en nature ont cédé la place aux “éléments de langage”. L’efficacité n’en a que peu pâti. Surtout que les députés s’accommodent bien de leur présence. Les ennemis des lobbys dénoncent une “captation du débat démocratique”. Lyon Capitale s’est penché sur le rapport de nos députés à ces groupes de pression aux moyens colossaux.
Pas d'image
Deux ans après le lancement du site I-boycott, Levent et Bulent Acar, les deux frères lyonnais à l'origine du projet, lancent une application de traçabilité des produits alimentaires, sur le modèle du célèbre Yuka. En scannant les produits en magasin, les consommateurs seront informés de l'impact environnemental des produits achetés, et des sociétés qui les produisent. Et pourront ainsi éviter les marques engluées dans des scandales écologiques, sanitaires ou sociétaux.

Posts navigation

1 2