Un syndicaliste de la CGT a déposé plainte contre la police qu'il dit responsable de sa fracture de la jambe, lors de la manifestation du 9 mars, à Lyon, consécutive à un tir de LBD, selon lui. L'intéressé n'exclut pas que la fracture soit liée à l'explosion d'une grenade de désencerclement. 
La Ligue des droits de l’homme a saisi le Conseil d’État ce mercredi pour interdire l’usage des lanceurs de balles de défense durant les manifestations.