Pas d'image
Autant le dire tout de suite : les trois journalistes français présents en Autriche ne s'attendaient pas à une telle franchise de la part de Cris. Mercredi, sur une terrasse de l'hôtel des joueurs, le Brésilien a évoqué sa relation avec Claude Puel : "s'il était resté, je serais parti", a-t-il lâché sans détours. Cris qui a officialisé sa nomination au poste de capitaine estime qu'il a "perdu trois ans de sa carrière". Toutefois, avec l'arrivé de Rémi Garde, le Policier est bel et bien décidé à continuer de marquer l'histoire du club rhodanien.
Pas d'image
Alors que la plupart des joueurs lyonnais sont partis aux quatre coins du monde, les dirigeants lyonnais oeuvrent activement en coulisses. L’intersaison s’annonce agitée. Lyon Capitale fait le point, à l’instant T, sur les dossiers en cours.
Pas d'image
Les contre-performances conjuguées contre Rennes et à Nice ont refroidi les ardeurs lyonnaises. Désormais, on n’évoque plus le titre à l’OL.
Pas d'image
Avec l’émergence des terrains synthétiques en Europe, la question de l’utilisation de ces pelouses artificielles se pose, y compris à Lyon.Lire aussi : Pelouse de Gerland : où est passé le billard ?
Pas d'image
DÉCRYPTAGE - Considérée comme l’une des meilleures de France il y a une dizaine d’années, la pelouse de Gerland a aujourd’hui perdu de sa superbe. Aménagements systématiques, remplacements, inondations, l’ancien billard de l’OL a subi de nombreux contretemps ces dernières années. Et ce malgré moult investissements.Lire aussi : Synthétique : la pelouse de demain
Pas d'image
Dimanche soir, en clôture de la 22ème journée de Ligue 1, L'OL et Bordeaux se sont quittés sur un score nul et vierge (0-0). Les Lyonnais, qui avaient l’occasion de se rapprocher des équipes de tête, doivent se contenter de la sixième place.Lire aussi : les notes des joueurs
ANALYSE - Après deux saisons sans trophées, l’OL entame avec ambition un nouvel exercice de tous les dangers. Toute autre issue qu’un titre de champion de France sonnerait le déclin du septuple champion de France, et certainement le glas de Claude Puel.
Malmenée par une formation orléanaise coriace, l’ASVEL a remporté au courage et au finish (70-69) sa première Semaine des As. Un trophée qui pourrait bien relancer une équipe aux airs de miraculé. Mais un trophée avant tout.
Le bureau de Bernard Lacombe fait face à Gerland, son jardin. Il s’y rend seul ou accompagné de Benzema parfois pour sentir la pelouse, toucher le terrain, voir les tribunes, les cages, parler de telle zone de jeu. En bon artisan du ballon rond.
Pour les footeux, c'en est fini de la torpeur de l'été, des matches amicaux sur des terrains de kermesses.

Posts navigation

1 2 3 4 5