Pas d'image
Dans le procès du Go Fast à la lyonnaise, les réquisitoires sont tombés aujourd'hui.
C'est sans représentation du Pathé qu'a eu lieu, jeudi matin, l'audience traitant du litige entre la société Pathé et le Conseil régional Rhône-Alpes.
Conduite en état d'ivresse, refus d'obtempérer, détention de stupéfiants, violences et outrages contre des policiers.
Vol avec menace, dégradation de véhicule et violences en réunion.
L'instruction dans l'affaire de la Semader est relancée, tandis qu'un autre scandale éclabousse ses adversaires socialistes à la région.Pour le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, c'est une vieille tuile qui, après lui être tombé une fois sur la tête au début des années 2000, peut lui causer de nouveaux maux de crâne.
Un couple de fleuristes, gérant d'un kiosque à fleurs place Maréchal Lyautey, demande 44 000 € d'indemnités (somme équivalent à un an de chiffre d'affaire) à la société Lyon Parc Auto (délégataire du Grand Lyon) pour réparer les préjudices que leur a causés la construction d'un parc de stationnement en sous-sol de la place. Lorsque la société Lyon Parc Auto débute le chantier du nouveau parking Morand place Maréchal Lyautey en septembre 2005, le couple Gourland est à milles lieues d'imaginer les préjudices dont il se dira victime jusqu'à l'automne 2008, date de la fin des travaux publics.
Justice. A l'été 1997, le nème1 de l'Eglise de Scientologie de Lyon est condamné à une peine de prison pour homicide involontaire. (Article paru dans le numéro de Juin de Lyon Capitale.
Vol, dégradation, outrages et violences contre des policiers.
Vol, violence contre des policiers, escroquerie et conduite en état d'ivresse.

Posts navigation

1 2 3 108 109 110 111 112 113 114 119 120 121