Bruno Bonnell préfecture législatives 18.06.17
Vainqueur dans la 6e circonscription du Rhône face à Najat Vallaud-Belkacem avec 60 % des voix, Bruno Bonnell souhaite travailler avec la mairie de Villeurbanne malgré les tensions.
Bruno Bonnell militants LREM législatives 2017
En face de la mairie de Jean-Paul Bret et à deux pas de la permanence socialiste, l’ambiance était policée au QG des “marcheurs” villeurbannais, ce dimanche 18 juin, pour célébrer la victoire de Bruno Bonnell sur Najat Vallaud-Belkacem dans la 6e circonscription du Rhône.
Patrice Verchère et Philippe Cochet
Au lendemain de l’investiture de Bruno Bonnell par En Marche à Villeurbanne, Jean-Paul Bret, le maire de la ville, qui soutient Najat Vallaud-Belkacem (PS), ne décolère pas. Il s’en prend aux méthodes de Gérard Collomb. Entretien.
Najat Vallaud-Belkacem / Bruno Bonnell
Ce sera l’un des duels phares des élections législatives : l’affrontement entre Bruno Bonnell (En Marche) et Najat Vallaud-Belkacem (PS) à Villeurbanne. Par presse interposée, les deux candidats se sont déjà envoyé quelques piques. Les relations entre leurs soutiens respectifs, Gérard Collomb et Jean-Paul Bret, se tendent aussi.
Najat Vallaud-Belkacem / Bruno Bonnell
Jean-Paul Bret, le maire PS de Villeurbanne, soutien de la première heure de Najat Vallaud-Belkacem, ne décolère pas vis-à-vis de Gérard Collomb. Il reproche au maire de Lyon une attitude belliqueuse en investissant contre la candidate PS aux législatives Bruno Bonnell.
Montage Bruno Bonnell Najat Vallaud-Belkacem
Dans la 6ere circonscription, Pascale Crozon est la députée sortante. Retrouvez les résultats du 1er tour de l'élection présidentielle 2017 des circonscriptions du Rhône.
Emmanuel Macron Collomb Kimelfeld juin 2016
David Kimelfeld, maire PS du 4e, se retrouve dans une position difficilement tenable. Il est le premier des socialistes dans le Rhône mais aussi un soutien d’Emmanuel Macron. Ses jours à la tête de la fédération du Rhône semblent comptés. Même si les hamonistes ne demandent pas sa tête.
Patrice Verchère et Philippe Cochet
Avec la victoire de Benoît Hamon, le PS aurait pu exploser en deux au profit d’Emmanuel Macron, qui se tenait prêt à accueillir les socialistes déçus. Au final, l’exode a été marginal. Du moins pour le moment.
Pas d'image
Plusieurs élus PS de la région Auvergne-Rhône-Alpes qui avaient soutenu Valls à la primaire de la gauche ont apporté leur soutien officiel à Benoît Hamon. Parmi eux, Olivier Bianchi, le maire de Clermont-Ferrand, Jean-Paul Bret, celui de Villeurbanne, et Jean-François Debat, maire de Bourg-en-Bresse et président du groupe socialiste au conseil régional.
Pas d'image
Au lendemain de la primaire socialiste, Pascale Crozon, députée sortante, et Didier Vuillerme, secrétaire de section, ont tenu à faire savoir que le PS villeurbannais, à trois exceptions près, se rangeaient derrière Benoît Hamon. Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l’Éducation nationale, appelle elle aussi au rassemblement.

Posts navigation

1 2 3 4 5 18 19 20