La préfecture du Rhône a reconduit son dispositif d'interdiction de manifester sur une partie de la Presqu'île ce samedi, pour l'acte 29 de la mobilisation des Gilets jaunes. 
Pour le 4e samedi consécutif, il sera interdit de manifester, ce samedi, dans certaines rues de Lyon. La préfecture du Rhône a interdit les manifestations dans la partie nord de la Presqu’île. A quels endroits exactement ?
Une cinquantaine d'associations et syndicats ont signé un appel à la manifestations dans plus de 50 villes françaises, réclamant l'abrogation de la loi anti-casseurs, alors que Lyon étrenne l'utilisation de l'interdiction de manifester, ce samedi, dans un périmètre restreint du centre-ville. 
Manifestation des Gilets jaunes à Lyon, le 12 janvier 2019 © Antoine Merlet
Pas de barrages filtrants, ce samedi, à Lyon, pour protéger le périmètre à l'intérieur duquel les manifestations sont interdites, mais une réponse des forces de l'ordre en cas de tentative d'infiltration.
La loi dite “anticasseurs” a été adoptée mardi par l’Assemblée nationale par 387 voix contre 92. À Lyon, les députés La République en Marche (LREM) se sont majoritairement prononcés en faveur du texte. Seul Hubert Julien-Laferrière s’est abstenu.
Nicolas Hourcade, sociologue à l'École centrale de Lyon, est spécialiste des supporters de football. Pour Lyon Capitale, il fait l'analogie entre les interdictions de stades de foot et les interdictions de manifester souhaitées et annoncées par le premier ministre Edouard Philippe.