Dans toute la France, les infirmières étaient appelées à manifester le mardi 20 novembre. En cause : le nouveau plan santé 2022, présenté par Emmanuel Macron en septembre dernier, dont elles se considèrent être les "oubliées". A Lyon, environ 400 personnes ont fait entendre leurs revendications.
Centre hospitalier Le Vinatier – Entrée des urgences psychiatriques © Tim Douet
Avec une formation restreinte en psychiatrie, les infirmiers nouvellement diplômés se retrouvent parfois dans des situations qu’ils ont du mal à gérer. Désemparés, démunis ou tout simplement maladroits, ils ont alors tendance à recourir à la contention, à l’isolement ou à l’injection de médicaments, parfois à outrance.