Pas d'image
Julien, alias Nowe, est tatoueur indépendant à Lyon, dans le quartier de la Guillotière. Il travaille aux côtés de trois tatoueurs au sein de Biribi Tattoo, qui fêtait ce samedi son premier anniversaire. Béret vissé sur la tête, la trentaine, Julien s’affirme comme un tatoueur de la « vieille école ».
Guill en Fêtes ambiance 1
“La Guill’en Fêtes” est de retour ! Pour sa 12e édition, le festival (qui est également une fête de quartier) aura lieu les 23 juin, 30 juin et 7 juillet à la Guillotière, dans le 3e arrondissement de Lyon.
Pas d'image
Ce dimanche, deux hommes blessés par balles ont été admis au centre hospitalier Saint-Joseph (Lyon 7e), après une fusillade qui se serait déroulée aux alentours de la place Gabriel-Péri. Leurs jours ne sont pas en danger.
Fete-lumieres-13-Chine-parc_image-gauche
La traditionnelle danse des lions s'animera vers 15h à la Guillotière pour célébrer l'année de la chèvre.
Le faux chantier de la place Gabriel Péri
En plus d’une présence quotidienne de la Police nationale, quatre médiateurs parcourent depuis mardi la place Gabriel-Péri pour trouver une solution aux problèmes de vente à la sauvette.
Le faux chantier de la place Gabriel Péri
Place Gabriel-Péri, les hauts grillages verts ont disparu. Retirés entre mardi soir et mercredi matin. La mairie d’arrondissement invoque des problèmes de circulation, depuis la rentrée. “L’espace était trop rétréci, notamment pour les usagers du métro et du tramway”, nous explique Myriam Picot, la maire. Une dame a récemment fait une chute à cause de ces barrières.
Le faux chantier de la place Gabriel Péri
Nathalie Perrin-Gilbert, maire du 1er arrondissement, et André Gachet, élu de ce même arrondissement, nous ont adressé une tribune libre dans laquelle ils reviennent sur l'épisode du "faux chantier" de la place Gabriel Péri. Les élus du Gram dénoncent “un mode de gestion de l’espace public réduit à une présence policière et un seul objet : “faire partir” vers un ailleurs imprécis des publics jugés indésirables”.
Le faux chantier de la place Gabriel Péri
Il n'y a pas que dans la majorité socialiste que l'installation d'un faux chantier crée un malaise. Saïdi-Ali Chellali, conseiller UMP du 7e, demande à la maire d'arrondissement de régler humainement le problème des Roms avant de réaménager la place.
Le faux chantier de la place Gabriel Péri
Fin juillet, place Gabriel-Péri, devant le McDo et le Casino, ont fleuri d'étranges grillages verts. Hauts de plus de 2 mètres, les pieds dans des blocs de béton, ils interdisent l’accès à un espace pourtant vide. Aucune déclaration de travaux n'y est punaisée. Mais, dans l’esprit de la Ville de Lyon, ils ont une utilité cachée : endiguer l’attroupement de Roms sur la place.
Pas d'image
Dimanche ou lundi, les commerçants du marché du ramadan de la place Bahadourian plieront leurs étals jusqu’à l’année prochaine. Cet événement populaire, lieu de “rencontre entre l’Europe, l’Orient et l’Asie”, accueille chaque jour entre 1 500 et 3 000 visiteurs qui déambulent, discutent, échangent au milieu des odeurs d’épices et de menthe. Lyon Capitale s’est plongé au cœur de cette ambiance.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7