Michèle Rivasi
Citée dans les fichiers de lobbying du géant Monsanto, la députée européenne écologiste Michèle Rivasi annonce qu'elle va porter plainte. L'élue, furieuse, fustige "la toute puissance des lobbies qui outrepassent la loi".
1 591 tonnes dans l’Allier, 35 dans le Cantal. Département par département, cette carte montre l’intensité de l’utilisation des pesticides, en précisant lesquels – glyphosate, S-métolachlore, soufre sublime, fosétyl-aluminium... – sont les plus présents.
Fabrice Nicolino à Notre-Dame-des-Landes le 7 janvier 2016 © Loïc Venance / AFP
Rescapé de l’attentat à Charlie Hebdo, dont il a encore de lourdes séquelles, le journaliste Fabrice Nicolino est à l’origine d’un mouvement de fond pour l’interdiction des pesticides – “Nous voulons des coquelicots”. Entretien avec un homme déterminé, convaincu que si on faisait un référendum 80 % des gens voteraient pour la fin des pesticides.
Siège de Bayer, à Lyon © Tim Douet
Trolls sur les réseaux sociaux, tollé orchestré contre les études scientifiques indépendantes, décrédibilisation des opposants et bien sûr lobbyisme politique. La stratégie de Monsanto pour préserver la manne financière du glyphosate, produit auquel la firme rachetée par Bayer (basée à Lyon) a adossé tout son modèle économique, révélée par les Monsanto Papers.
Epandange de pesticides dans le nord de la France en 2012 © Philippe Huguen / AFP
Consommatrice gloutonne de pesticides, la région est largement polluée par les résidus de ces substances toxiques. À l’occasion du procès Paul François/Monsanto, dont le verdict sera rendu le 11 avril à Lyon, Lyon Capitale fait le point sur l’état des rivières autour de Lyon (nature des polluants et concentration), les risques encourus et les blocages politiques.
Une Lyon Capitale 787 avril 2019
Du glyphosate et des coquelicots, et du potentiel cancer du chien Rex.
L’immeuble lyonnais de Bayer à la Confluence © Tim Douet
Jean-Pierre Clamadieu chez Solvay et Pierre Courduroux chez Monsanto sont deux poids lourds du puissant lobby de la chimie.
Michèle Rivasi © Tim Douet
Michèle Rivasi est députée Europe Écologie-Les Verts au Parlement européen. Membre de la commission Environnement, santé publique et sécurité alimentaire (Envi), elle est régulièrement confrontée aux représentants de divers groupes de pression.
Le député du Rhône Bruno Bonnell, à l'Assemblée nationale, le 27 juin 2017 © Tim Douet
Plus encadrés, les groupes de pression se sont réorganisés. Les cadeaux ou avantages en nature ont été remplacés par des méthodes plus pernicieuses, dont l’objectif est de créer une proximité, pariant sur le long terme.
Agriculteur traitant un champ aux pesticides – région de Lille, 2016 © Denis Charlet / AFP
La commission d'enquête spéciale du parlement européen chargée d'enquêter sur les modalités d'autorisation des pesticides en Europe débarque à Lyon, au Centre international de la recherche sur le cancer (CIRC), pour évaluer comment Monsanto a exercé des pressions sur les chercheurs.

Posts navigation

1 2