L’hôtel de ville de Saint-Priest [Capture d'écran Google Map]
En 2014, Gilles Gascon avait ravi la ville aux socialistes. Six ans plus tard, le maire LR s’avance d’autant plus “sereinement” devant les électeurs que le Rassemblement national comme En Marche n’ont pas investi de candidats.