En quittant le gouvernement et alors qu'il n'était pas encore réélu maire de Lyon, Gérard Collomb est redevenu automatiquement sénateur du Rhône. Il devra démissionner ces prochains jours.
Gérard Collomb à la sortie du conseil des ministres, le 12 juin 2018 © Ludovic Marin / AFP
Le maire de Lyon, absent du Grand Lyon depuis son départ au ministère de l'Intérieur, a eu une retenue sur salaire conformément au règlement intérieur a assuré David Kimelfeld, le président de la métropole de Lyon.
Comme lorsqu’il était ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, fraîchement élu maire de Lyon ce lundi matin, a décidé de ne pas siéger au conseil de la métropole.
Gérard Collomb et David Kimelfeld au conseil de la métropole, le 10 juillet 2017 © Tim Douet
Le président de la métropole de Lyon a salué ce lundi après-midi l’élection de Gérard Collomb à la fonction de maire de Lyon. Philippe Cochet, leader de l’opposition LR à la métropole, a de son côté salué le retour de celui qu’il a appelé “l’opportuniste”.
Gérard Collomb juste après sa réélection comme maire de Lyon, le 5 novembre 2018 © Tim Douet
Gérard Collomb a été réélu maire de Lyon, ce lundi matin, avec 41 voix. C’est sept de moins qu’en 2014 et cinq de moins que le nombre d’élus de sa majorité. Plus que ces voix manquantes, ce sont les prises de parole très acérées des élus de l’opposition qui auront marqué l’officialisation du retour de Gérard Collomb.
Gérard Collomb, à l’hôtel de ville de Lyon, le 17 octobre 2018 © Tim Douet
Ce lundi 5 novembre, Gérard Collomb va redevenir maire de Lyon. Le conseil municipal extraordinaire qui doit définitivement valider le retour de l’ancien ministre de l’Intérieur ne devrait être qu’une formalité. En revanche, le nombre de voix manquantes sera scruté avec attention. Il déterminera, en partie, la réussite du retour de Gérard Collomb.
Celui qui redeviendra maire de Lyon lundi, après avoir quitté le ministère de l'Intérieur avec fracas il y a un mois, avait parlé d'une "situation très dégradée" dans certains quartiers périurbains lors de son discours de départ. Un constat alarmiste contesté, ce vendredi, par Laurent Nuñez, patron de la DGSI jusqu'à la mi-octobre, aujourd'hui secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. 
Fabrice Luchini en tournage à Lyon, en août 2018 © DR
L’acteur, qui interprétera le rôle d’un maire de Lyon dans “Alice et le maire”, s’est moqué de Gérard Collomb, qui a fait des pieds et des mains pour que ce film n’ait pas l’air d’un biopic sur sa vie.
Ils ne le reconnaissent plus. Gentil, à l'écoute, bienveillant, c'est un nouveau Gérard Collomb que les élus et les notables lyonnais retrouvent après son intermède ministériel. L'opération séduction semble marcher. Le 5 novembre, peu de voix devraient manquer. Le PS se perd en injonctions contradictoires. David Kimelfeld a tenté cette semaine de faire preuve d'autoritarisme à la veille du début de sa future cohabitation. Cette semaine, le calme avant la tempête était encore très relatif.
Gérard Collomb de retour à Lyon après sa démission © Tim Douet
Homme politique pionnier au début des réseaux sociaux, Gérard Collomb a profité pendant un temps d'une certaine bienveillance sur Facebook et Twitter. Mais depuis son passage au ministère de l'Intérieur, les interactions des internautes sont bien moins sympathiques.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 209 210 211