Dimanche, Gérard Collomb expliquait sur Facebook s'être adressé aux casseurs samedi durant la Fête des lumières. Sur une vidéo, on peut voir le maire de Lyon s'adresser à des jeunes en criant "Vous allez lui niquer son oeuvre !"
Dans un post publié sur Facebook, Gérard Collomb raconte être "allé au contact des groupes de jeunes qui faisaient face aux forces de l'ordre" ce samedi place Bellecour pour les "interpeller en leur signifiant qu'ils ne pouvaient pas gâcher la fête des lumières, la fête de tous les Lyonnais, leur fête".
Après de fortes tensions urbaines qui se sont déroulées en Presqu’Île et à Guillotière, la voie est libre pour les touristes et Lyonnais qui veulent profiter de la Fête des Lumières.
Lyon, 7 décembre 2018 – Gilets jaunes à l’hôtel de région © Tim Douet
Les Gilets jaunes sont devenus le cauchemar de La République en Marche. Cette fronde les a marqués au fer rouge, ou plutôt jaune. Les prochaines élections, surtout les européennes, sont d’ores et déjà considérées comme perdues. La résignation gagne même les rangs des “marcheurs” quant à une possible dissolution de l’Assemblée nationale. Les autres partis s’en réjouissent. Finalement, seul Laurent Wauquiez a trouvé les moyens de se prendre les pieds dans le tapis jaune.
Très énervée contre la gestion du mouvement des Gilets jaunes par le Gouvernement, Zorah Aït-Maten, la 4e adjointe de Gérard Collomb à Lyon, a qualifié Christophe Castaner de “premier ripou de France”. Des propos assumés par l’élue lyonnaise.
Ce lundi soir, David Kimelfeld était l'invité de comités locaux de la République en marche en froid avec Caroline Collomb. Ils se sont visiblement bien trouvés. Une heure après les organisateurs de la soirée publiait un communiqué acerbe contre Gérard Collomb.
La semaine dernière, huit membres du groupe métropolitain Synergies-Avenir, ont affiché leur soutien à Gérard Collomb. Marc Grivel, porte-parole du groupe et vice-président à la Métropole, acte la rupture au sein de son mouvement, ne cautionnant pas cette « allégeance ».
La maire du 1er arrondissement annonce ce lundi qu'elle s'allie aux Insoumis pour essayer de renverser Gérard Collomb aux municipales de 2020 à Lyon. Pour Lyon Capitale, elle évoque les raisons de cette alliance autour de laquelle elle lance un appel aux lyonnais qui veulent "déconfisquer" leur ville.
Quelques instants après la réélection de Gérard Collomb, Nathalie Perrin-Gilbert (GRAM) donnait au nouveau maire de Lyon un discours haut en couleurs. Une semaine après, elle fait le buzz sur les réseaux sociaux.
David Kimelfed, depuis son fauteuil de président de la métropole, tisse sa toile en participant à des rencontres politiques qui ne sont clairement pas neutres. Son cœur de cible apparaît clairement : les déçus des années Collomb.

Posts navigation

1 2 3 4 5 209 210 211