Gérard Collomb
Pour assister notamment au World government summit, Gérard Collomb était en voyage à Abu Dhabi ainsi qu'à Dubaï cette semaine. Un déplacement du maire qui n'a pas fait l'objet d'une délibération au conseil municipal, regrette l'opposition, qui demande des explications.
Le maire de Lyon a témoigné son soutien au victimes. L'édile a précisé qu'un hébergement d'urgence a été proposé aux habitants des immeubles voisins.
L'ancien président de la République était en visite à Vaulx-en-Velin ce jeudi lors du colloque “Faire reculer le racisme, l'antisémitisme et les discriminations : un défi républicain”.
Gérard Collomb encore à sa tête, le ministère de l'Intérieur avait passé commande pour la fourniture d'armes de maintien de l'ordre sur quatre ans, à l'été 2017. Un contrat de plusieurs lots, pour un coût total de 22 millions d'euros. 
David Kimelfeld est officiellement candidat à la présidence du conseil métropolitain en 2020. En se déclarant il assure aussi rester dans une forme de fidélité à Gérard Collomb. Un vrai numéro d’équilibriste qui a révélé des fissures dans l’empire Collomb : trois députés lyonnais soutiennent déjà le dauphin.
Emmanuel Macron et Gérard Collomb, à Lyon, en 2016 – à l’arrière-plan, David Kimelfeld © Tim Douet
Présent à Valence pour le déplacement d'Emmanuel Macron, le maire de Lyon Gérard Collomb est revenu sur ce qui se déroule actuellement en France avec les Gilets jaunes. 
Gérard Collomb se place avant Laurent Wauquiez dans le classement des personnalités politiques préférées des Français.
Pour le maire de Lyon, les quatre thèmes du grand débat national seront plutôt hors sol à Lyon. Selon Gérard Collomb, la ville est en avance sur la fiscalité, la démocratie ou l'environnement. Pour autant, il organisera des réunions publiques durant ces deux mois de concertation pour tenter de sortir de la crise des gilets jaunes.
La tournée des vœux a pris une dimension nouvelle en cette année 2019. Ce n’est plus seulement un événement à mi-chemin entre la corvée et la tradition. Le retour de Gérard Collomb et ses emballements en ont fait un temps politique cette semaine, dans les arrondissements où il est allé comme dans celui où il […]
Au lendemain d'une cérémonie des vœux du 6e marquée par le coup de sang de Gérard Collomb qui a privé de parole David Kimelfeld, des élus lyonnais réagissent. Étienne Blanc dénonce «  une humiliation  ». Le président de la métropole revient, lui, sur cet épisode avec plus de légèreté.

Posts navigation

1 2 3 4 5 210 211 212