Pas d'image
Tony Parker, nouveau directeur général des Opérations basket de l’ASVEL, a présenté ce lundi les objectifs villeurbannais pour la saison 2011-2012. Une ASVEL plus sage, moins dépensière. Avec comme objectif prioritaire de mener à bien le projet de la nouvelle salle.Lire aussi : ASVEL : Tony Parker nouveau DG, Pierre Vincent nouveau coach
Pas d'image
Mickaël Gelabale, 27 ans, est l’un des cadres de l’ASVEL version 2010-2011. L’international français revient pour Lyon Capitale sur le début de saison difficile de son club et évoque ses aspirations pour la suite.
Pas d'image
Lauréat de la semaine des As en 2010, le club villeurbannais défendra son titre du 11 au 13 février 2011 à Pau. Glané de haute lutte à l’Astroballe l’année dernière, ce succès avait été l’une des rares lumières d’une saison bien décevante. Aujourd’hui encore, une éventuelle victoire pourrait relancer une ASVEL qui se morfond dans le ventre mou de la Pro A.
Pas d'image
Villeurbanne a confirmé ses récents progrès en dominant nettement la Chorale de Roanne vendredi soir (77-65). Dans une Astroballe comble, les hommes de Nordine Ghrib peuvent voir la suite de la saison avec ambition.
Pas d'image
Malgré un spectaculaire retour dans le 4e quart-temps, l'ASVEL a manqué le coche à Vrsac (93-97) dans un match où les défenses sont restées au vestiaire.
Pas d'image
Chaque semaine, Lyon Capitale lance le débat sur un sujet de l'actualité sportive lyonnaise du moment. Un "pour ou contre" où nos journalistes du service des sports, à base d'arguments, évoquent sans langue de bois les questions qui cristallisent les discussions sur la toile. Ce jeudi, le cas de l’entraîneur de l’ASVEL. Collet doit-il rester en place ?
Pas d'image
Une mi-temps, puis plus rien ou presque. C'est le match livré par l'ASVEL, défaite à Cholet (80-63) alors qu'elle menait de 10 points à la pause.
Pas d'image
Troisième défaite d'affilée pour l'ASVEL (74-66) face à Hyères-Toulon, plus petite masse salariale de Pro A. Si l'ASVEL a montré plus de répondant, la situation reste extrêmement préoccupante.
Pas d'image
Toujours à zéro victoire et déjà en crise après une semaine ubuesque (mise à pied de Vassallo, rappel de Bogavac), ce samedi, l'ASVEL se rend à Hyères-Toulon en slip. Avec pour obligation, si ce n'est de gagner, du moins de redresser la tête.
A un peu plus de deux mois de la reprise du championnat et trois de celle de l'Euroligue, l'ASVEL s'achemine vers la finalisation de son recrutement.