Chaque automne, la Halle Tony Garnier se transforme en grande cave à vin pour accueillir le Salon des vignerons indépendants.
Evénement. Rendez-vous à l'un des plus gros salons viticoles français.Faites passer le mot et préparez votre taste-vin : du 25 au 29 octobre, la Halle Tony Garnier se transforme en gigantesque caveau lors du 17e Salon des vins des vignerons indépendants - après Strasbourg, Bordeaux, Rennes, et avant Reims, Lille et Paris. Plus de 540 vignerons investissent les anciens abattoirs et posent leurs bouteilles à l'occasion de l'un des plus grands salons viti-vinicole français.
De l'auto à la restauration, il y a un fossé.
Dépêchez-vous, les places sont limitées. À l'occasion de la nationale et antédiluvienne Semaine du Goût (comme si le goût ne devait exister que sept jours par an !), les restaurateurs ont accepté une figure imposée : proposer pour le déjeuner, un menu mets et vins de leur choix à un tarif défiant toute concurrence : 20 euros pour les BIB Gourmand, 30 euros pour les sélectionnés du Michelin et 45 euros pour les étoilés de Rhône-Alpes.
C'est au Théodore, superbe brasserie du cours Vitton, que Robert Perret, le maître de céans, nous a fait découvrir quelques uns des fromages de Sans-souci.
Simple, bon, le Tibouren mérite de s'expatrier à la Guillotière.Voilà un restaurant où le client, aussi néophyte soit-il d'un point de vue culinaire, n'est pas pris pour un âne.
Sept candidats sur quinze ont reçu le titre de Meilleur Ouvrier de France ce lundi 8 à Dardilly.
À Lyon, l'insolite culinaire à Lyon a un nom : Le Baladin.
Château Dudon 2006, premières côtes de Bordeaux (rosé) Merlaut (Jean), c'est un négociant bien connu, le gestionnaire de Gruaud-Larose (deuxième grand cru classé de saint-julien), mais il est aussi viticulteur à Baurech.
Grosse nouvelle, jeudi 27 septembre, dans le milieu de la cuisine lyonnaise.

Posts navigation

1 2 3 43 44 45 46 47 48 49