C'est subjectif, c'est une idée britannique, c'est réalisé avec une trentaine d'experts en bouche, qu'il s'agisse de sucré, de salé ou d'épicé.
Pas d'image
Dès 1602, les paysans viennent sur le Pré de Foire pour vendre et acheter leurs bêtes (chèvres, vaches et moutons).
Pas d'image
L'un des plus châteaux-hôtels de France propose un brunch princier pour la rentrée.
Pas d'image
La capitale de la framboise (300 tonnes par an) organise une grande journée de dégustation/vente de framboises, forcément, mais aussi de cerises, de fraises, de fraises des bois, de pommes, de cassis, de groseilles, de poires, de pommes (mais pas de scoubidous).
Pour cette rentrée culinaire, Lyon Capitale a réussi l'impossible en mettant la main sur l'homme masqué des Chroniques de la Blackroom sur lyoncapitale.fr, sulfureuse web-émission pour cinéphiles alertes.On le disait fils de Huracan Ramirez, légende mexicaine de la lucha libre, designer de bétonneuses, chanteur pour dames, gentleman-plongeur à domicile.
Chaque mois, Lyon Capitale propose à une personnalité de préparer un repas pour quatre convives, avec une somme de 50 euros tout compris.
Pas d'image
Pendant les deux premières semaines de juillet, Badiane accueille les petits marmitons pour des ateliers culinaires, les mercredis et les jeudis.
Pas d'image
Pendant les deux premières semaines de juillet, Badiane accueille les petits marmitons pour des ateliers culinaires, les mercredis et les jeudis.
Chaque mois, Lyon Capitale propose à une personnalité de préparer un repas pour quatre convives, avec une somme de 50 euros tout compris.
Pas d'image
Dans le cadre des Nuits Sonores, l'Atelier des chefs se met à l'heure anglaise et propose aux festivaliers, gros son à l'appui, de s'initier aux classiques de la cuisine made in Britain.

Posts navigation

1 2 3 40 41 42 43 44 45 46 51 52 53