En hommage à la gastronomie lyonnaise et à ses chefs, Vatel lance La Toque de Lyon, un chocolat artisanal confectionné à partir de cacaos grands crus de caractère.
De retour de Koh Lanta, Maxime Stafrach a quitté le Restaurant Thomas pour ouvrir son propre restaurant, La Table de Max, autour du bœuf et du homard.
Véritable institution de la cuisine canaille lyonnaise, le bouchon Daniel & Denise fête cette année ses 50 ans. Un bouchon pas comme les autres qui, depuis sa création en 1968, a été tenu par deux Meilleurs Ouvriers de France, Daniel Léron, son fondateur puis Joseph Viola qui prend sa suite en 2004. Entretien avec le […]
Rouget, aile de raie, noix d'agneau, onglet de veau, pinot, brouilly, côte-rôtie... Une cuisine “du cœur” fraîchement installée.
Andrea Petrini © Tim Douet
Entretien avec le journaliste italien – vivant entre deux avions à la Croix-Rousse – Andrea Petrini, critique culinaire proclamé “God of food” par les magazines Vogue et Time, ancien chairman pour la France du World’s 50 Best Restaurants et impresario du collectif de chefs avant-gardistes Gelinaz!
Rooftops, food trucks, food courts... Si Lyon peut aujourd'hui se targuer d'avoir réussi à réunir toutes les tendances, c'est bien lors du Lyon Street Food Festival (qui s'ouvre ce soir) que les tendances gastronomiques de demain s'inventent. “Quand j'étais à San Francisco, tous les vendredis soir, j'allais dîner dans une base navale désaffectée où se […]
LC780 p. 62-63 chefs lyonnais
La ville est-elle en passe de devenir un hot spot de la scène culinaire internationale ? Néo-primitivistes, super-naturels, qui sont les nouveaux chefs ? Quelles sont les lignes de force de la cuisine contemporaine lyonnaise ? À l’occasion du Lyon Street Food Festival, qui va mettre à table mi-septembre plus de 20 000 personnes, Lyon Capitale s’attache à comprendre le paysage culinaire actuel, dont l’effervescence témoigne du dynamisme d’ensemble de la métropole lyonnaise.
Lyon Street Food 2017 © Brice Robert
Pour s'imposer sur la scène culinaire internationale, il manquait à Lyon la cuisine de rue et les food courts. La ville regorge de projets ambitieux. Lyon Capitale les passe en revue.
Si la définition du mot sémantème peut sembler un brin hermétique, la cuisine du chef Alban Véhi est d’une évidence alarmante : goûts nets, saveurs tranchées, saisonnalité et sobriété.
Les chefs de la future “Food Traboule” © Nicolas Villion
Vu les noms des chefs qui investissent la Tour Rose, le projet de food court “Food Traboule” a de fortes chances de consacrer Lyon dans le carré des grandes métropoles gustatives. C'est un nouveau chapitre de cette institution lyonnaise – portée aux nues dans les années 1990 par le chef Philippe Chavent – qui s'ouvre. Le couple Ludovic […]

Posts navigation

1 2 3 4 5 45 46 47