C’est le roi de la tarte aux pralines et le boulanger officiel de Bocuse. C’est bien simple, sans cette tarte, qui a fait sa réputation, Lyon ne serait plus Lyon. Ce dessert appartient aujourd’hui à notre mémoire gustative.
Café Sillon © Guillaume Long (détail)
Enquêtes gastronomiques – Guillaume Long ne peut se résoudre à la fermeture du Café Sillon de Mathieu Rostaing-Tayard. Il est donc un peu distrait pendant la conférence de rédaction de rentrée de Lyon Capitale…
Nicolas Seibold, le chef de la Mutinerie, et ses asperges snackées au barbecue à la “neige de foie gras” © Tim Douet (montage LC)
Le restaurant de Nicolas Seibold est l’une des grosses révélations culinaires de l’année pour Lyon Capitale.
Quenelles Giraudet sortant du four © Tim Douet
Fondée en 1910, la petite maison familiale bressane a fait de la quenelle son blason. Un siècle plus tard, Giraudet joue dans la cour des grands, perpétuant le savoir-faire et les grimoires d’antan. Pour devenir tendance.
Christian Janier, maître fromager, dans ses caves © Tim Douet
La plus ancienne maison d’affinage de fromages de Lyon a débuté son activité en 1885, dans le quartier de la Part-Dieu. Son histoire continue aujourd’hui dans les sous-sols de Perrache, avec les représentants de la 4e et de la 5e générations.
Gabriel Paillasson et sa pâtisserie à Saint-Fons © Tim Douet (montage LC)
Double Meilleur Ouvrier de France, pâtissier et glacier. Inventeur du sucre ajouré, du chocolat pulvérisé au CO2 et de la glace sculptée à la tronçonneuse. Fondateur de la Coupe du monde de pâtisserie et formateur d’une centaine d’apprentis. Gabriel Paillasson est à la pâtisserie ce que Paul Bocuse est à la cuisine. À la différence près qu’il préfère l’ombre à la lumière.
Enquêtes gastronomiques – Guillaume Long nous emmène ce mois-ci chez Tanuki.
Shoko Hasegawa, la sommelière, et Takafumi Kikuchi, le chef de “La Sommelière” © Tim Douet (montage LC)
Le resto du mois – La sommelière Shoko Hasegawa et le chef Takafumi Kikuchi enchantent les palais dans leur microtable, discrète et de haut vol, du Vieux-Lyon.
Ancienne cantine des sœurs des hospices, le Grand Réfectoire se refait une beauté pour devenir un restaurant haut de gamme.
Mojgan Tashvighi et ses plats subtils © Tim Douet
Mojgan Tashvighi propose à sa table de la rue Royale une cuisine d’épices, de Perse et de femme tout en finesse.

Posts navigation

1 2 3 4 5 44 45 46