Pas d'image
Le GAEC du Perrat dans l'Ain a fait scandale dans la presse et chez les politiques depuis la diffusion d'une vidéo de ses conditions sanitaires par l'association L 214, basée à Lyon. Alors que des employés de ce GAEC, des riverains et l'association L214 dénonçaient l'élevage depuis déjà trois ans à la direction départementale de la protection des populations, deux jours ont suffi pour prendre les décisions qui s'imposaient.
Capture d’écran 2014-01-22 à 15.44.06
Communistes pro-Collomb et Gaec constitueront un groupe commun au prochain conseil municipal. Ils ont annoncé avoir conclu lundi un accord avec Gérard Collomb qui leur confie une place "appréciable" au sein de la future majorité.
Collomb
À moins de 24 heures de la présentation de ses têtes de liste, Gérard Collomb n'a toujours pas trouvé d'accord avec ses partenaires historiques de la gauche plurielle, le Gaec et les radicaux de gauche. Ses partenaires n'étant pas en position de force, Gérard Collomb devrait toutefois imposer ses vues.
conseil municipal
Sans surprise, le conseil municipal de Lyon a adopté, lundi soir, un budget stable de 717 millions d'euros pour l'année 2012, en hausse de 24 millions par rapport à 2011. Les trois groupes d'opposition (UMP-NC, Lyon-divers-droite et le centre droit) ont voté contre. Richard Brumm, l'adjoint aux finances, a dû se justifier quant au prêt toxique contracté par la Ville de Lyon. Récit. (Actualisé le 21 décembre)
Pas d'image
On connaît maintenant la liste des 170 candidats qui se présenteront dans les 27 cantons renouvelables du Rhône à l'occasion des élections cantonales des 20 et 27 mars prochains.
Pas d'image
Depuis 2005, 1547 personnes ont bénéficié d’un contrat d’insertion dans le Grand Lyon. Une politique qui devrait se poursuivre.
Agriculture. Pour la première fois de son histoire, la profession agricole lance une grande campagne de valorisation de ses métiers.
Exclusif. Plutôt discret depuis le 9 mars, Michel Havard, nouveau "patron" de l'opposition à Lyon, en tant que président du groupe UMP au conseil municipal, se livre pour la première fois dans Lyon Capitale.Lyon Capitale : Après deux victoires aux cantonales et aux législatives, comment expliquez-vous votre défaite personnelle aux municipales dans le 5e arrondissement ?Michel Havard : De la même manière que sur l'ensemble de la ville : la démobilisation de l'électorat de droite et la vague Collomb.
Analyse. À quelques jours du premier tour, la bataille lyonnaise que l'on annonçait serrée, dans une ville de droite dirigée par la gauche, semble pliée.
Les comparaisons avec son voisin André Gerin, maire PC de Vénissieux, sont souvent flatteuses pour le maire de Vaulx-en-Velin.

Posts navigation

1 2