Marine Le Pen en meeting à la Cité internationale de Lyon
Ce vendredi aura lieu à Lyon le Conseil national du Front national. Au programme surtout, le changement de nom du parti. Pour les élus locaux, ce nouveau nom annonce sa refondation, et une nouvelle dynamique.
Abandonnés depuis juin 2017, les anciens locaux lyonnais du Front National accueillent désormais des fast food cours de Verdun à Perrache.
Pas d'image
Marine Le Pen a proposé un changement de nom du parti Front national en Rassemblement national. Un nouveau nom "plus rassembleur" pour Antoine Mellies, nommé ambassadeur du Front national pour la refondation en Auvergne Rhône-Alpes.
Pas d'image
Le Front national devrait récupérer un siège à la commission permanente d'Auvergne-Rhône-Alpes suite à une décision du Conseil d’État en défaveur de Laurent Wauquiez.
Pas d'image
Jeudi, Marine Le Pen a appelé ses électeurs à aider financièrement le Front national, via un "emprunt patriotique". Et les élus rhodaniens comptent porter cette initiative.
Florian Philippot assises FN 2017
Florian Philippot a annoncé son départ du Front national ce matin. Une décision qui n'a surpris ni Christophe Boudot ni Antoine Mellies, deux élus FN du Rhône.
Philippe Meunier
Assiégés jusque dans leurs bastions par l’offensive En Marche, les députés sortants Les Républicains pourraient ne devoir leur salut qu’aux voix de l’extrême droite.
Militants FN
L'ambiance était plus que fraîche ce dimanche soir à la fédération FN du cours de Verdun, dans le quartier de Perrache. L'amertume à succédé à la déception, alors que l'électorat frontiste s'est très largement démobilisé après une bonne percée de Marine Le Pen à la présidentielle.
Agnès Marion
La candidate Front national de la 10e circonscription du Rhône déplore le taux d'abstention très élevé, qui l'empêchera de "poursuivre l'aventure et continuer à porter les messages qu'[elle a] à porter dans [sa] circonscription."
Permanence FN le 11 juin 2017 (1er tour législatives 2017) ©Antoine Sillières
Le Front national ne place qu'un candidat sur 14 au second tour de l'élection législative dans le Rhône. Même les circos dites "gagnables" ont échappées aux têtes d'affiches locales, dans un département traditionnellement peu favorable au parti frontiste. Les critiques envers le système ne masquent pas la démobilisation des électeurs, notamment dans des places fortes du FN.

Posts navigation

1 2 3 4 11 12 13