LC 719 p. 12-13
Fin 2012, la droite lyonnaise semblait avoir renoncé à en organiser, faute de candidats. “À quoi bon, si Gérard Collomb est jugé imbattable en 2014 ?” entendait-on. Quelques semaines plus tard, elle croule de nouveau sous les candidatures et semble s’être remise à y croire. Les primaires sont du coup relancées. Elles pourraient voir s’affronter 5 ou 6 postulants, dans un scrutin très ouvert. Avec à la clé l’espoir qu’elles donneront à la droite lyonnaise ce qu’elle cherche vainement depuis le départ de Raymond Barre : un leader.
Pas d'image
En réunissant 600 personnes autour de lui pour un meeting de lancement de campagne pour l'investiture UMP, Michel Havard a reconquis un peu de légitimité. À contre-courant de l'absence d'annonce de Jean-François Copé sur la tenue de primaires, le conseiller municipal du 5e milite toujours pour ce juge de paix qu'il imagine favorable. Il lui permettrait surtout de balayer le vent de défiance qui souffle hors de Lyon.
Pas d'image
Mardi soir, Jean-François Copé a présenté ses vœux à la fédération UMP du Rhône à Villeurbanne. Plus que de bonnes résolutions, le président élu et/ ou autoproclamé a surtout tenu un meeting de candidat en campagne pour 2017 et/ ou pour se légitimer à la tête du premier parti d'opposition. Le ton était très national et les lyonnais qui attendaient des réponses sur la tenue de primaires pour désigner le candidat aux municipales sont repartis sans réponses.
François-Noël Buffet, sénateur-maire d'Oullins, revient sur l'annonce publique de la création de la métropole européenne à Lyon en 2014. "Ce n'est pas acceptable d'un point de vue démocratique... A aucun moment nous n'avons été informé du projet". Il revient également sur ses ambitions pour 2014, et sur le couac Copé-Fillon.
Pas d'image
À moitié sur le ton de la plaisanterie, le sénateur-maire (UMP) d’Oullins a annoncé qu’il envisageait de demander le rattachement de sa commune à Lyon. Il ferait de sa ville le 10e arrondissement lyonnais. Une démarche qui aiderait sa carrière politique mais qui laisse sceptiques les élus oullinois de gauche comme de droite.
LC 717 p. 26-27
Entre les avocats et les politiques, c’est “je t’aime moi non plus”. Les politiques courent vers les barreaux en vendant leur carnet d’adresses, et les avocats craignent une dévalorisation de leur métier. Conflits d’intérêts, jeux d’influence… Lyon Capitale-le mensuel de décembre fait le point localement, en attendant un nouveau texte réglementaire de Christiane Taubira. Extraits.
L'élection à la présidence de l'UMP tarde à se trouver un vainqueur. Les deux camps revendiquent la victoire et la Commission d'organisation et de contrôle des opérations électorales après avoir interrompue le comptage des voix à 04h00 a repris le travail lundi matin dès 10h00. Les résultats étant très serrés entre les deux candidats, la Cocoe peine à les départager.
Capture d’écran 2012-11-16 à 19.25.23
Le rapport de la commission Jospin préconise d'interdire le cumul des mandats aux parlementaires. Sénateurs et députés du Rhône auraient jusqu'à 2014 pour choisir. Ceux que nous avons interrogés penchent en faveur de leur mandat législatif, provoquant un vide dans les équipes municipales. Tour d'horizon.
LC 716 p. 22
Les gouvernements français et qatari ont entrepris une grande opération médiatique afin de rassurer l’opinion publique sur l’affectation des fonds franco-qataris. Mais pour le moment aucun critère n’est défini. Et certains élus de l’agglomération lyonnaise commencent à s’inquiéter. Lyon Capitale publie leurs réactions dans le mensuel de novembre. Extraits.
Pas d'image
Peu de monde sur les marches de l’hôtel de ville dimanche 30 septembre pour soutenir la candidature lyonnaise à la Cité de la gastronomie. Quelques élus de droite et du centre, mais aucun de gauche. Gérard Collomb a fait passer la consigne : pas de soutien public au projet.

Posts navigation

1 2 3 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15